Synthèse de presse

30 janvier 2013

12h47 | Par INSERM (Salle de presse)

Des essais cliniques sur l’homme d’un vaccin curatif contre le sida

Les essais cliniques d’un vaccin curatif contre le sida vont démarrer fin mars à Marseille, rapportent l’AFP, Le Figaro, Aujourd’hui en France, Metro et La Croix. Ils seront menés, à l’hôpital de la Conception (AP-HM), sur 48 séropositifs volontaires, par l’équipe du Pr Erwann Loret, biologiste au CNRS. Ces essais s’effectueront « en deux étapes, une première destinée à mesurer si le vaccin expérimental est bien toléré et la seconde pour évaluer la réponse immunitaire des patients », indique l’agence de presse. La cible de ce vaccin est une protéine, dénommée Tat, sécrétée dans les cellules infectées par le VIH. Le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l’agence nationale de recherche sur le sida (ANRS), a souligné hier que « si tout marche bien, on peut imaginer que certains patients contrôleront leur virus ». Il a précisé cependant que ce vaccin n’allait « pas remplacer la trithérapie » mais seulement permettre de « s’en passer quelques mois ». Le Pr Delfraissy a, malgré tout, tempéré cette annonce, en soulignant que « 25 à 26 essais vaccinaux » étaient actuellement en cours à travers le monde, dont 40% pour des vaccins thérapeutiques. Expliquant que l’outil vaccinal contre le VIH n’existait pas encore malgré des années de recherche, il a souligné qu’« il faut être prudent dans les messages que nous donnons aux patients et au grand public ».

AFP, 29/01, Le Figaro, Aujourd’hui en France, Metro, La Croix, 30/01

Alerte épidémique de dengue sur l’île de Saint-Martin aux Antilles

Le comité de gestion de lutte contre la dengue a décidé de faire passer en alerte d’épidémie de dengue l’île de Saint-Martin aux Antilles, souligne l’AFP. Ce comité est piloté par la préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy avec le concours de l’Agence régionale de santé (ARS) et l’Institut national de veille sanitaire (INVS). Sylvie Cassadou, médecin épidémiologiste de la CIRE Antilles Guyane, le bureau régional de l’INVS, indique : « La surveillance de l’épidémie s’appuie sur le nombre de cas évocateurs, le nombre de cas confirmés, le nombre de passage aux urgences pour dengue ou encore le nombre de cas hospitalisés ». L’agence de presse souligne que « les médecins généralistes membres du réseau Sentinelles à Saint-Martin ont constaté respectivement 55 et 57 nouveaux cas évocateurs ces deux dernières semaines ». Et d’ajouter : « Quatre familles de dengue sont en circulation aux Antilles et le sténotype actuellement facteur d’épidémie à Saint-Martin est le DENV-4, qui n’avait été que très ponctuellement identifié depuis huit ans ». Selon le Dr Cassadou, « une bonne partie de la population n’est probablement pas immunisée contre ce virus ».

AFP, 29/01

En Bref

Aides, l’association de lutte contre le sida, a demandé, hier, à l’agence du médicament (ANSM) de donner son autorisation temporaire au Truvada en tant que traitement préventif du sida chez les personnes à risques, indique l’AFP. Le Truvada, un traitement antirétroviral produit par le laboratoire Gilead Science, est déjà utilisé en France comme traitement pour les personnes séropositives, précise l’agence de presse. Aides appuie sa demande d’extension de la prescription par le fait que des études scientifiques récentes ont montré l’intérêt du Truvada en matière de prévention et par la décision prise l’été dernier par la FDA d’étendre l’indication du Truvada aux Etats-Unis à la prophylaxie du sida. AFP, 29/01
Volker Sturm, célèbre neurochirurgien allemand de l’hôpital universitaire de Cologne, a réalisé, pour la première fois au monde, une stimulation profonde, sur un enfant atteint de symptômes sévères d’autisme, indique Le Figaro. La technique neurochirurgicale consiste à implanter des électrodes dans le cerveau, explique le quotidien. Ces résultats, publiés le 21 janvier dans la revue médicale Frontiers in Human Neuroscience, montrent, deux ans après l’opération, une amélioration des symptômes. Le Figaro, 30/01
Top Santé publie un dossier consacré à la flore intestinale, avec la participation notamment du Pr Karine Clément, directrice de l’Institut de cardio-métabolisme et nutrition (Ican, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Inserm) et de Pierre Desreumaux, professeur de gastro-entérologie au CHU de Lille, directeur d’une unité Inserm. Le Pr Karine Clément explique que le projet européen Metacardis qu’elle coordonne va s’accélérer : « Dès les mois qui viennent, nous allons chercher des marqueurs dans le microbiote de 2 000 personnes à différents stades de l’obésité, du diabète et de maladies cardiovasculaires (…) ». Top Santé, 01/03
Communiqué de presse : METACARDIS : un projet européen qui décrypte les gènes de la flore intestinale responsables des maladies cardio-métaboliques
L’Assemblée nationale doit examiner, demain, une proposition de loi déposée par la députée Laurence Abeille, destinée à instaurer un principe de précaution pour limiter les risques sanitaires liés à l’exposition aux appareils sans fil (téléphones mobiles, Wi-Fi…), indiquent Le Monde et Aujourd’hui en France. Cependant, soulignent les deux quotidiens, « les ambitions du texte ont été très largement revues à la baisse par les députés socialistes, lors de son examen devant la commission des affaires économiques ». Le Monde rend compte du rapport controversé BioInitiative 2012, publié début janvier, qui « estime que les risques liés à l’exposition chronique aux radiofréquences, utilisées notamment pour la téléphonie mobile, sont de mieux en mieux démontrés ». Le Monde, Aujourd’hui en France, 30/01 

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube