Synthèse de presse

31 mai 2017

12h17 | Par INSERM (Salle de presse)

Stagnation du tabagisme en France

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, Libération, Les Echos, Le Monde, 20 Minutes et Huffingtonpost.fr s’intéressent au Baromètre  santé-tabac  publié hier par Santé publique France qui montre que le tabagisme en France stagne. Les experts de Santé publique France soulignent : « En France, en 2016, 34,5% des 15-75 ans fumaient du tabac, 28,7% quotidiennement. Ces prévalences sont stables depuis 2010, après la hausse observée entre 2005 et 2010 ». Ils constatent cependant qu’entre 2010 et 2016, chez « les plus défavorisés », « la prévalence de la consommation augmente » tandis qu’« elle diminue parmi les personnes ayant des hauts niveaux de diplôme et de revenus ». Patrick Peretti-Watel, chercheur à l’Inserm (Unité Inserm 912), explique dans 20 Minutes : « On trouve davantage de fumeurs réguliers et de gros fumeurs dans les milieux défavorisés ».

Libération, Les Echos, Le Monde, 20 Minutes, Huffingtonpost.fr, 31/05

Résultats prometteurs de la thérapie cellulaire dans l’incontinence anale

Pourquoidocteur.fr rapporte qu’une équipe de chercheurs de l’Inserm à Rouen, dirigés par Olivier Boyer (Unité Inserm 1234/CHU de Rouen/Université de Rouen Normandie), dont l’étude est publiée dans Annals of Surgery, a mis au point un traitement contre l’incontinence anale. Les chercheurs ont testé avec succès une thérapie cellulaire visant à restaurer la capacité des sphincters à se contracter en cas d’incontinence anale. Suite à des résultats positifs chez le rat, ils ont expérimenté ce traitement chez 24 patients dans le cadre d’un essai de phase 2. Un an après l’injection de cellules souches, le traitement a fonctionné chez 7 personnes sur 12 (58%). Olivier Boyer souligne : « Face à ces bons résultats, les patients du groupe placebo qui le désiraient ont pu bénéficier de l’injection de leurs cellules musculaires qui avaient été cryoconservées. Leur suivi a montré un taux de réponse aussi satisfaisant que celui du 1er groupe ».

Pourquoidocteur.fr, 30/05

Lire le communiqué de presse « Incontinence anale : une nouvelle thérapie pour une maladie taboue« , publié le 30 mai 2017.

En Bref

Europe 1 et M6 s’intéressent au Captagon, la « drogue des djihadistes ». Les douanes françaises ont intercepté une cargaison de Captagon, hier à l’aéroport de Roissy. Contacté par les deux médias, Jean-Pol Tassin, directeur de recherche émérite à l’Inserm sur les mécanismes d’addiction, a expliqué les spécificités de cette drogue de la famille des amphétamines, qui accroît la vigilance du consommateur, et renforce sa résistance à la fatigue.

Europe1.fr, M6, 30/05

La-croix.com se penche sur l’Institut de maladies génétiques (Unité Inserm 1163 IHU Imagine). Le site explique qu’il s’agit d’« un lieu inédit, à la fois hôpital, centre de recherche et méga-service de consultations ». Stanislas Lyonnet, professeur de génétique à l’université Paris-Descartes, chercheur Inserm et directeur d’Imagine, indique : « En 2016, nous avons réalisé 32 000 consultations d’enfants qui nous étaient envoyés par leur médecin, 20% venant de la région Ile-de-France et 80% des autres régions françaises ou de l’étranger ». La-croix.com souligne : « Fort de ses 850 médecins, chercheurs et personnels, le pôle d’excellence Imagine s’efforce de diagnostiquer et de prendre en charge 9 000 maladies génétiques (dont 7 000 rares), 90% ne disposant pas de traitement curatif ».

La-croix.com, 31/05

Les Echos indiquent que Servier  a signé un contrat d’option de licence exclusive avec la société de biotechnologies parisiennes, Iltoo Pharma, pour les maladies auto-immunes, « s’intéressant en priorité à son candidat médicament ILT-101, interleukine-2 à faible dose ». Le quotidien précise : « Ce traitement prometteur pour plusieurs pathologies auto-immunes est issu des recherches d’une équipe académique de l’AP-HP, l’université Pierre-et-Marie-Curie et l’Inserm, menée par le Pr David Klatzmann, qui a cofondé Iltoo Pharma en 2012 ».

Les Echos, 31/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube