Synthèse de presse

04 octobre 2017

11h52 | Par INSERM (Salle de presse)

Décès de Michel Jouvet, père du sommeil paradoxal et scientifique du rêve

Le neurobiologiste Michel Jouvet, pionnier de la médecine du sommeil et auteur du concept de « sommeil paradoxal », est décédé dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 91 ans, rapporte l’ensemble des médias. Michel Jouvet, qui a longtemps dirigé un laboratoire de l’Inserm à Lyon, « était toujours à l’affût des nouvelles recherches, même s’il était très fatigué depuis un an », a indiqué à l’AFP son fils, Philippe Jouvet. Michel Jouvet est également l’un des scientifiques à l’origine du concept de « mort cérébrale », dont il avait décrit les signes électroencéphalographiques en 1959. Il avait en outre découvert les propriétés anti-sommeil d’une molécule, le modafinil. « Elle reste aujourd’hui la plus efficace pour traiter l’hypersomnie et la narcolepsie, deux pathologies du sommeil très invalidantes », rappelle l’Inserm sur son site internet. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal a « salué la mémoire de cet éminent scientifique qui aura fait avancer la science et rayonner la France ».

AFP, Sciencesetavenir.fr, Lepoint.fr, Lefigaro.fr, 03/10, La Croix, 04/10

En Bref

Dans son supplément Science et Médecine, Le Monde publie un volet intitulé « Publier ou périr. La science poussée à la faute ». Le journal s’interroge : « La probité et la fiabilité de la recherche cèdent-elles du terrain en raison de la nécessité de publier pour survivre ? » Le journal explique les pratiques des chercheurs et rend compte des coulisses des laboratoires. Il souligne : « Epidémie de manipulation d’images, mésusage de méthodes statistiques, faible incitation à corriger les erreurs… minent la qualité des travaux ».

Le Monde, Science et Médecine, 04/10

Claude Gronfier, neurobiologiste à l’Inserm, spécialiste des rythmes biologiques, a accordé une interview à France Culture. Il est revenu notamment sur le prix Nobel de médecine attribué à trois généticiens américains pour leurs découvertes sur l’horloge biologique et le sommeil.

France Culture, 04/10

Reprise du C dans l’air du 02/10 « Prix Nobel de médecine 2017« 

Le Monde explique, dans Science et Médecine, qu’une équipe internationale de chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Science, ont retiré des séquences d’origine virale du génome de porcelet afin de limiter un risque d’infection lors de transplantations. Ces chercheurs chinois, américains et danois « ont utilisé Crispr, outil d’édition du génome, pour introduire dans des fibroblastes embryonnaires porcins une mutation dans une région commune à toutes les séquences PERV [porcine endogenous retrovirus], ce qui a permis de toutes les inactiver », décrit le journal.

Le Monde, Science et Médecine, 04/10

Sébastien Roger, Pierre Besson et Stéphan Chevalier, chercheurs de l’Unité Inserm 1069 « Nutrition, croissance et cancer », publient un article sur le site Santemagazine.fr portant sur les « oméga-3 et autres lipides pour mieux soigner le cancer ». Ils indiquent : « Notre unité de recherche Inserm Nutrition, croissance et cancer, à l’Université de Tours, développe un projet de recherche à la fois clinique et fondamental, qui se situe à la jonction des deux disciplines que sont la nutrition et l’oncologie. (…) L’attention de l’équipe s’est portée sur les oméga-3, des acides gras polyinsaturés ».

Santemagazine.fr, 03/10

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube