Synthèse de presse

08 août 2012

15h04 | Par INSERM (Salle de presse)

Le risque de maladies génétiques augmente avec l’âge du père

La presse scientifique internationale a mis en évidence l’impact négatif de l’âge du père sur la santé de ses enfants, précisant qu’un âge tardif paternel augmente le risque de plusieurs maladies génétiques, comme la neurofibromatose ou l’achondroplasie. Par ailleurs, des études réalisées sur l’autisme ont mis en évidence l’impact de l’âge du père en révélant que le risque augmente de manière linéaire avec l’âge. Selon les chercheurs, une grande partie des mutations génétiques serait liée aux caractéristiques propres à la spermatogénèse. Le Professeur Stanislas Lyonnet, chef de service de génétique à l’hôpital Necker à Paris, affirme dans Le Figaro : « Aujourd’hui, il existe suffisamment de données pour dire aux hommes que passé un certain âge, il n’est pas très raisonnable d’avoir des enfants, car le risque génétique est aussi accru pour eux [que pour les femmes] ».

Le Figaro, 08/08

Les mélanges de pesticides démultiplient leurs effets toxiques

Le Monde souligne que selon une étude réalisée par Michael Coleman, de l’Université d’Aston, en Angleterre, le pyriméthanil, le cyprodinil et le fludioxonil (fongicides fréquemment répandus sur les primeurs) causent des dommages vingt ou trente fois plus sévères sur les cellules humaines lorsqu’ils sont associés. « La viabilité des cellules est dégradée. Les mitochondries, véritables ‘batteries’ des cellules, ne parviennent plus à les alimenter en énergie, ce qui déclenche l’apoptose, c’est-à-dire l’autodestruction des cellules. Enfin, les cellules sont soumises à un stress oxydatif très puissant, possiblement cancérigène et susceptible d’entraîner une cascade d’effets », précise Claude Reiss, ancien directeur de recherche au CNRS et président de l’association Antidote Europe.

Le Monde, 08/08

En Bref

Le Monde souligne que le chercheur en mathématiques appliquées au MIT (Institut de technologie du Massachusetts), Max Little envisage la création d’une application d’aide au dépistage et au suivi de la maladie de Parkinson sur le téléphone. Selon lui « chez un parkinsonien, la voix a des rigidités, des faiblesses et des tremblements. Elle est un bon marqueur de la maladie »Le Monde, 08/08

Faute de résultats satisfaisants et après deux échecs en un mois, les laboratoires américains Pfizer et Johnson & Johnson ont arrêté les essais sur la molécule bapineuzumab, censée lutter contre la maladie d’Alzheimer, précise le quotidien Les Echos. Pour le moment aucun traitement n’est disponible pour traiter la maladie. Le laboratoire américain Eli Lilly développe toutefois le solanezumab, dont le résultat des essais en phase finale est attendu au troisième trimestre. Les Echos, 08/08

Dans un article de Notre Temps consacré à l’alimentation bio, Denis Lairon, chercheur à l’Inserm Marseille, confirme que « plus de 100 études ont été publiées récemment et vont globalement dans le sens de la supériorité nutritionnelle des aliments bio ». Notre Temps, 01/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube