Synthèse de presse

08 avril 2015

11h37 | Par INSERM (Salle de presse)

Un médecin virtuel pour diagnostiquer des pathologies neuropsychiatriques

À Bordeaux, une équipe de chercheurs CNRS a mis au point un logiciel informatique émotionnel, pouvant « conduire un entretien médical et poser un diagnostic dans la somnolence diurne excessive », indique Le Figaro. « Une étude réalisée sur une trentaine de patients a montré une corrélation de l’ordre de 80% entre les scores mesurés par l’agent conversationnel et celui mesuré par les médecins spécialistes du sommeil ». Malgré les quelques défauts constatés sur le logiciel, l’équipe, pilotée par Pierre Philip, travaille déjà à son adaptation pour d’autres pathologies neuropsychiatriques, comme la dépression. 

Le Figaro, 08/04

En Bref


L’Assemblée nationale a adopté, le 7 avril, l’expérimentation de salles de consommation de drogue à moindre risque salles de shoot »), pendant six ans maximum, rapporte Le Figaro. L’article 9 du projet de loi de modernisation du système de santé, contenant cette mesure, a été adopté par 50 voix contre 24, indique le quotidien.

Le Figaro, 08/04

France Inter s’intéresse à  la complexité et la richesse du cerveau avec Michel le Van Quyen, chercheur à l’Inserm. Il explique qu’il est possible « de diriger son cerveau » et « d’entraîner son esprit pour gérer l’anxiété, la douleur, les troubles de l’attention… »

France Inter, 04/04

Valérie Fourneyron, ex-ministre des Sports, a déposé un amendement visant à « remplacer la longue liste de médicaments [prescrits dans le cadre de maladies de longue durée] par de l’activité physique », rapporte Le Parisien. Elle souligne que « les études ont montré que la pratique d’une activité physique réduisait de 40% le risque de récidive pour un patient atteint d’un cancer du sein ou du colon ». L’amendement s’adresserait « à des personnes atteintes de maladies chroniques avérées »

Le Parisien, 08/04

La Croix tente de répondre à la question : « Faut-il faire de nos enfants des battants ? » Le quotidien explique que « certains parents se demandent s’il faut aguerrir les enfants pour mieux les préparer à un monde difficile ». Selon Hubert Montagner, ancien directeur de recherches à l’Inserm, les « leaders » qui apparaissent dès le plus jeune âge sont ceux qui « multiplient les gestes d’apaisement [..], sourient et rient plus que les autres, offrent leurs jouets, coopèrent plus facilement… ».

La Croix, 08/04

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube