Synthèse de presse

09 décembre 2015

13h03 | Par INSERM (Salle de presse)

La pollution sonore stresse les Français

Le Parisien rend compte de l’étude internationale menée par GfK Eurisko pour Amplifon qui révèle que la France est particulièrement sujette à la pollution sonore. Cette étude a été réalisée auprès de 8 800 adultes habitant 47 grandes villes de 11 pays différents. « Des quatre villes françaises étudiées, avec Marseille, Lyon et Toulouse, la capitale est celle où l’on se considère le plus exposé », souligne le quotidien. Et d’ajouter que les trois premières causes les plus citées sont : la circulation routière (42% des personnes interrogées), les conversations trop sonores (40%) et les transports publics (35%). Cette pollution sonore a des effets sur la santé qui ont été prouvés. Le journal souligne que « le bruit provoque un stress physique qui met notre santé cardiovasculaire en péril à long terme ».

Le Parisien, 09/12

Les bienfaits de l’EMDR sur le stress post-traumatique

Le Monde explique, dans son édition Science & Médecine, « les bienfaits de l’EMDR [Eye Movement Desensitization and Reprocessing, « désensibilisation et reprogrammation par mouvement des yeux »] sur le stress post-traumatique ». Le journal explique que « cette méthode née aux Etats-Unis dans les années 1980, qui permet de désamorcer les souvenirs traumatiques, est mobilisée au service de la résilience des victimes et des témoins » des attentats du 13 novembre. Juliette Gueguen (Inserm) et ses collègues indiquent dans un récent rapport sur l’hypnose que « de plus en plus d’indications font l’objet d’essais cliniques en EMDR (…) ».

Le Monde, édition Science & Médecine, 09/12

En Bref

Dans son édition Science & Médecine, Le Monde publie le portrait de Pier-Vincenzo Piazza, « neuroscientifique non conformiste » qui a reçu hier le Grand Prix Inserm pour ses travaux sur la toxicomanie.

Le Monde, édition Science & Médecine, 09/12

Ouest France souligne la participation du CHU de Rennes à un essai vaccinal contre le virus Ebola dans le cadre du projet EBOVAC2. « Le test, au niveau national, piloté par l’Inserm, recherche 300 volontaires » précise Fabrice Lainé, interrogé par le journal.

Lire le communiqué « L’Inserm recrute environ 300 volontaires pour un essai vaccinal contre le virus Ebola » sur la salle de presse.

Ouest France, 09/12

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube