Service presse

Europe

picspromo1_270x210

Retrouvez tous les contenus Europe :

L’Inserm est partenaire du projet CommHERE, projet financé par l’Union européenne (FP7) regroupant des professionnels de la communication issus de 9 organismes de recherche dans le domaine de la santé issus de 6 pays européens différents.

L’objectif : améliorer la communication des résultats de recherche en santé soutenus par l’UE vers les médias et le grand public européens. Pour cela, le service de presse de l’Inserm met à disposition des chercheurs porteurs de projets européens « Santé » coordonnés par l’Inserm, des outils et ressources, moyens de diffusion et traduction, coordonnés entre les pays partenaires de CommHERE.

Consultez les dernières avancées sur le site à destination du grand public : http://www.horizonhealth.eu/

AgedBrainSYSBIO – Etude du vieillissement du cerveau
(Systems biology of pathways involving brain ageing)
Le projet AgedBrainSYSBIO combine la biologie des systèmes intégrés et la génomique comparative afin d’étudier le vieillissement du cerveau humain et/ou les pathologies les plus fréquemment liées à l’âge. Une attention toute spéciale est portée à la maladie d’Alzheimer, avec pour but d’identifier et de valider de nouvelles cibles moléculaires et de nouveaux biomarqueurs.
http://www.agedbrainsysbio.eu/

BIOMARGIN – Identifier les biomarqueurs chez les greffés rénaux
(Biomarkers of renal graft injuries in kidney allograft recipients)
Chez les greffés rénaux, la survie du greffon est d’environ 10 ans, durée qui ne s’est pas améliorée depuis des années. Actuellement la biopsie est l’examen de référence pour détecter les lésions du greffon, mais cette technique reste invasive. Le projet Biomargin a pour objectif de mettre au point des méthodes non invasives (identification de biomarqueurs) pour prévenir et diagnostiquer ces lésions afin d’améliorer le traitement et la survie du greffon à long terme.

EPICE – Optimiser les soins intensifs aux prématurés
(Effective Perinatal Intensive Care) Le projet EPICE est consacré aux pratiques médicales apportées aux grands prématurés nés avant 32 semaines de gestation, dans onze pays européens. Le but du projet est d’évaluer les pratiques et d’en tirer des améliorations de soins, car ces enfants courent un plus grand risque de mortalité et de troubles neurologiques à long terme que les enfants nés à terme.
www.epiceproject.eu

FIGHT-MG – Maladie auto-immune : combattre la myasthénie
(Fight Myasthenia Gravis) La myasthénie est une maladie neuromusculaire rare, affectant la jonction neuromusculaire et conduisant à une fatigabilité anormale de différents muscles squelettiques. Le projet FIGHT-MG cherche à déterminer les facteurs de risque génétiques et environnementaux associés à la survenue de la maladie et à son évolution. Le projet s’attache à identifier également les molécules clés associées à son apparition, à établir de nouveaux tests de diagnostic, ainsi que de nouvelles thérapies.
http://www.fight-mg.eu/

FLORINASH – Rôle de la microflore intestinale dans les maladies chroniques du foie
(MicroFLORa In Non-Alcoholic SteatoHepatitis)
Le projet FLORINASH propose un concept de recherche innovant pour aborder le rôle de la microflore intestinale dans les stéatoses hépatiques non alcooliques, maladies chroniques du foie. Ces pathologies résultent des maladies métaboliques qui sont de plus en plus fréquentes.
http://www.florinash.org/

GENEGRAFT – Thérapie génique ex vivo pour traiter la dystrophie bulleuse
(Gene therapy clinical trial for recessive dystrophic epidermolysis bullosa using skin equivalent grafts genetically corrected) Le projet GENEGRAFT vise à développer une approche de thérapie génique ex vivo sûre et efficace pour un traitement permanent de la dystrophie bulleuse (RDEB), l’un des troubles héréditaires de la peau les plus graves affectant les enfants et les adultes. L’approche proposée consiste à réaliser un premier essai clinique de phase I/II chez 3 patients, par greffe autologue d’équivalents cutanés, génétiquement corrigés avec un vecteur rétroviral sécurisé exprimant le collagène de type VII.

HOMAGE – Combattre l’insuffisance cardiaque
(Heart OMics in AGEing)
L’objectif de HOMAGE est d’identifier et de valider les biomarqueurs spécifiques de l’insuffisance cardiaque en vue de prévenir le développement de la maladie chez des patients âgés présentant un risque cardiovasculaire élevé. Le projet repose sur une approche innovante dite « omique » qui vise à étudier simultanément un grand nombre de gènes, protéines ou métabolites.
www.homage-hf.eu

INNOVALIV – Traiter les maladies métaboliques du foie
(INNOvative strategies for treatment of metabolic LIVer diseases) Le projet INNOVALIV vise à mettre en place des stratégies innovantes, telles que les thérapies cellulaires personnalisées, pour créer des hépatocytes humains dans le traitement des maladies métaboliques du foie. Le projet explore le potentiel des cellules souches embryonnaires humaines (hES), cellules qui pourraient générer des quantités suffisantes d’hépatocytes humains fonctionnels, pour de prochaines applications cliniques.
http://www.innovaliv.eu/

KIEKIDS – Traiter l’absence épileptique de l’enfant
(Absence epilepsy in KIDS)
Le projet KIEKIDS met en place une étude clinique visant à développer une formulation de médicament pédiatrique pour le traitement de l’absence épileptique de l’enfant. Le projet rassemble un consortium de partenaires de l’industrie, académiques, et de l’hôpital, spécialisés dans le développement de médicaments.
http://www.kiekids.eu/

MEDALL – Les mécanismes de l’allergie
(MEchanisms of the Development of ALLergy)
Le projet MEDALL vise à générer de nouvelles connaissances sur les mécanismes de l’initiation de l’allergie de la petite enfance aux jeunes adultes, afin de proposer un diagnostic précoce, de la prévention et des cibles thérapeutiques. Une nouvelle définition des phénotypes des maladies allergiques et une approche intégrative serviront à comprendre des phénotypes allergiques complexes.
http://medall-fp7.eu/

METACARDIS – Rôle de la flore intestinale dans les maladies cardio-métaboliques
(Metagenomics in Cardiometabolic Diseases)
Le projet européen METACARDIS vise à étudier le rôle de la flore intestinale dans le développement des maladies cardio-métaboliques. Les chercheurs s’engagent à traduire les résultats obtenus en nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement de ces pathologies, dans un esprit de médecine personnalisée.

MYOAGE – Lutter contre la faiblesse musculaire liée à l’âge
(Human age-related muscle weakness)
Le projet MYOAGE a pour but de comprendre et lutter contre la faiblesse musculaire liée à l’âge. L’objectif du projet est d’identifier les mécanismes moléculaires responsables de la faiblesse musculaire, afin de mettre au point des stratégies thérapeutiques pour prévenir la perte musculaire et améliorer la récupération après une immobilisation.
http://www.myoage.eu/

RDCVF – Traiter les maladies rétiniennes dégénératives
(Rod-derived Cone Viability Factor)
Le projet RDCVF est l’abréviation de la protéine Rod-derived Cone Viability Factor, impliquée dans la stratégie thérapeutique de la lutte contre les maladies rétiniennes dégénératives, comme la rétinite pigmentaire. Cette protéine est capable de protéger les cônes photorécepteurs de la rétine mais aussi de préserver leur fonction, offrant ainsi un immense potentiel thérapeutique.
http://www.rdcvf.eu/

REBORNE – La médecine régénérative pour traiter les fractures non consolidées
(REgenerating BOne)
Le projet REBORNE a pour objectif de développer de nouveaux biomatériaux qui stimulent la formation de tissu osseux pour corriger les défauts de régénération osseuse en chirurgie orthopédique et maxillo-faciale. Les biomatériaux, combinés à l’utilisation des cellules souches, sont des alternatives intéressantes aux greffes biologiques.
http://www.reborne.org/

SCR&TOX – Tester les composés toxiques grâce aux cellules souches
(Stem Cells for Relevant Efficient Extended and Normalized TOXicology)
Identifier très tôt la toxicité des composants des nouveaux produits candidats à la commercialisation (chimiques, cosmétiques et médicamenteux) est essentiel. Le projet SCR&TOX a pour but de tester de nouvelles méthodes permettant d’identifier rapidement les composés toxiques, en travaillant à partir de cellules souches pluripotentes.
http://www.scrtox.eu/

SEtTREND – Traiter la bilharziose
(Schistosoma Epigenetics – Targets, REgulation, New Drugs)
La schistosomiase (ou bilharziose) est une maladie parasitaire humaine provoquée par des vers et qui touche plus particulièrement les populations exposées aux eaux polluées. Le projet STTREND a pour but de développer de nouveaux médicaments pour traiter la maladie en identifiant de nouvelles cibles, en particulier les enzymes qui contrôlent l’expression génétique.
http://settrend.cebio.org/

SUPPORT IRDiRC – Consortium international sur les maladies rares
(Support of the International Rare Diseases Research Consortium)
La mission du consortium IRDiRC est de coordonner et favoriser la collaboration internationale sur les maladies rares, avec pour objectif de développer 200 nouvelles thérapies et de produire des outils de diagnostic pour la majorité des maladies rares en 2020. L’objectif du projet SUPPORT-IRDiRC est de fournir un soutien organisationnel et en communication pour le consortium IRDiRC.
http://www.irdirc.org/

TINN – Traiter les infections chez les nouveau-nés
(Treat Infections in NeoNates)
Le but du projet TINN est d’évaluer l’efficacité du ciprofloxacine et le fluconazole chez les nouveau-nés, en particulier les prématurés. L’intérêt et les effets secondaires des formulations de ces deux médicaments anti-infectieux adaptés aux nouveau-nés seront étudiés.
http://www.tinn-project.org/

TINN 2 – Traiter les infections chez les nouveau-nés 2
(Treat Infections in NeoNates 2)
Le projet TINN 2 a pour but d’évaluer l’azithromycin chez les nouveau-nés ; antibiotique utilisé dans les maladies broncho-pulmonaires, domaine thérapeutique jamais évalué spécifiquement chez les nouveau-nés, notamment les prématurés. Le projet TINN2 suit les mêmes protocoles que le projet TINN concernant les questions éthiques liées à ces essais incluant des nouveau-nés (relatives à la douleur, au stress et au consentement éclairé des parents).
http://tinn2-project.org/



AgedBrainSYSBIO – Etude du vieillissement du cerveau

(Systems biology of pathways involving brain ageing) Le projet AgedBrainSYSBIO combine la biologie des systèmes intégrés et la génomique comparative afin d’étudier le vieillissement du cerveau humain et/ou les pathologies les plus fréquemment liées à l’âge. Une attention toute spéciale est portée à la maladie d’Alzheimer, avec pour but d’identifier et de valider de nouvelles cibles moléculaires et de nouveaux biomarqueurs. http://www.agedbrainsysbio.eu/

A-PARADDISE - Lutter contre des maladies parasitaires négligées

(Anti-Parisitic Drug Discovery in Epigenetics) Le consortium international A-PARADDISE vise à tester à grande échelle des traitements innovants contre quatre maladies parasitaires négligées : la bilharziose, la leishmaniose, la maladie de Chagas et le paludisme. Les chercheurs ont pour objectif commun de développer de nouveaux traitements contre les parasites responsables de ces maladies. Le projet A-PARADDISE s’appuie sur la méthodologie approuvée dans un précédent projet d’envergure similaire (SEtTReND) pour mettre au point des médicaments contre la bilharziose. http://a-paraddise.cebio.org/

BIOMARGIN – Identifier les biomarqueurs chez les greffés rénaux

(Biomarkers of renal graft injuries in kidney allograft recipients)
Chez les greffés rénaux, la survie du greffon est d’environ 10 ans, durée qui ne s’est pas améliorée depuis des années. Actuellement la biopsie est l’examen de référence pour détecter les lésions du greffon, mais cette technique reste invasive. Le projet Biomargin a pour objectif de mettre au point des méthodes non invasives (identification de biomarqueurs) pour prévenir et diagnostiquer ces lésions afin d’améliorer le traitement et la survie du greffon à long terme.

EPICE - Optimiser les soins intensifs aux prématurés

(Effective Perinatal Intensive Care) Le projet EPICE est consacré aux pratiques médicales apportées aux grands prématurés nés avant 32 semaines de gestation, dans onze pays européens. Le but du projet est d’évaluer les pratiques et d’en tirer des améliorations de soins, car ces enfants courent un plus grand risque de mortalité et de troubles neurologiques à long terme que les enfants nés à terme. www.epiceproject.eu 

EUCelLEX - Evaluer les enjeux sociétaux soulevés par la médecine régénérative

Le projet de recherche européen EUCelLEX consiste à dresser un état des lieux de l’application des règles européennes en matière de banques de cellules, essentielles dans le développement de la médecine régénérative, et des pratiques actuelles concernant l’utilisation thérapeutique des cellules humaines dans plusieurs pays européens, tant dans le secteur privé que public. L’objectif est de fournir des éléments factuels à la Commission européenne pour permettre l’élaboration de mesures législatives en adéquation avec les progrès médicaux dans ce domaine.  https://www.eucellex.eu/

FIBRO-TARGETS - Prévenir et traiter l’insuffisance cardiaque

(Targeting cardiac fibrosis for heart failure treatment) L’insuffisance cardiaque est une maladie grave car souvent irréversible et on estime à plus de 6.5 millions le nombre de personnes atteintes en Europe. Le projet de recherche européen FIBRO-TARGETS propose une approche innovante favorisant une détection précoce d’anomalies cardiaques au moyen de marqueurs de la fibrose interstitielle myocardique. L’objectif est en effet de déterminer les mécanismes susceptibles de devenir des cibles thérapeutiques de cette dernière, responsable de l’insuffisance cardiaque.
http://www.fibrotargets.eu/

FLORINASH - Rôle de la microflore intestinale dans les maladies chroniques du foie

(MicroFLORa In Non-Alcoholic SteatoHepatitis)
Le projet FLORINASH propose un concept de recherche innovant pour aborder le rôle de la microflore intestinale dans les stéatoses hépatiques non alcooliques, maladies chroniques du foie. Ces pathologies résultent des maladies métaboliques qui sont de plus en plus fréquentes. http://www.florinash.org/

GENEGRAFT - Thérapie génique ex vivo pour traiter la dystrophie bulleuse

(Gene therapy clinical trial for recessive dystrophic epidermolysis bullosa using skin equivalent grafts genetically corrected) Le projet GENEGRAFT vise à développer une approche de thérapie génique ex vivo sûre et efficace pour un traitement permanent de la dystrophie bulleuse (RDEB), l’un des troubles héréditaires de la peau les plus graves affectant les enfants et les adultes. L’approche proposée consiste à réaliser un premier essai clinique de phase I/II chez 3 patients, par greffe autologue d’équivalents cutanés, génétiquement corrigés avec un vecteur rétroviral sécurisé exprimant le collagène de type VII. http://www.genegraft.eu  

HOMAGE - Combattre l’insuffisance cardiaque

(Heart OMics in AGEing)
L’objectif de HOMAGE est d’identifier et de valider les biomarqueurs spécifiques de l’insuffisance cardiaque en vue de prévenir le développement de la maladie chez des patients âgés présentant un risque cardiovasculaire élevé. Le projet repose sur une approche innovante dite « omique » qui vise à étudier simultanément un grand nombre de gènes, protéines ou métabolites.
www.homage-hf.eu

INNOVALIV - Traiter les maladies métaboliques du foie

(INNOvative strategies for treatment of metabolic LIVer diseases) Le projet INNOVALIV vise à mettre en place des stratégies innovantes, telles que les  thérapies cellulaires personnalisées, pour créer des hépatocytes humains dans le traitement des maladies métaboliques du foie. Le projet explore le potentiel des cellules souches embryonnaires humaines (hES), cellules qui pourraient générer des quantités suffisantes d’hépatocytes humains fonctionnels, pour de prochaines applications cliniques. http://www.innovaliv.eu/

ITECH - Favoriser l’innovation dans le domaine des technologies pour la santé

Le projet de recherche ITECH vise à élaborer un plan stratégique européen pour le développement et l’usage des technologies pour la santé, dans le cadre du programme Horizon 2020. Il a notamment pour objectif de recenser les structures et les outils qui favorisent la recherche, l’innovation de la valorisation des technologies de santé dans les différents pays européens. Il doit également concevoir un modèle décrivant les différentes phases de maturation d’une innovation, de la recherche à la commercialisation, tout en tenant compte des obstacles existants.
http://www.itech-project.eu/

KIEKIDS - Traiter l’absence épileptique de l’enfant

(Absence epilepsy in KIDS)
Le projet KIEKIDS met en place une étude clinique visant à développer une formulation de médicament pédiatrique pour le traitement de l’absence épileptique de l’enfant. Le projet rassemble un consortium de partenaires de l’industrie, académiques, et de l’hôpital, spécialisés dans le développement de médicaments.
http://www.kiekids.eu/

MEDALL - Les mécanismes de l’allergie

(MEchanisms of the Development of ALLergy)
Le projet MEDALL vise à générer de nouvelles connaissances sur les mécanismes de l’initiation de l’allergie de la petite enfance aux jeunes adultes, afin de proposer un diagnostic précoce, de la prévention et des cibles thérapeutiques. Une nouvelle définition des phénotypes des maladies allergiques et une approche intégrative serviront à comprendre des phénotypes allergiques complexes. http://medall-fp7.eu/

METACARDIS – Rôle de la flore intestinale dans les maladies cardio-métaboliques

(Metagenomics in Cardiometabolic Diseases) Le projet européen METACARDIS vise à étudier le rôle de la flore intestinale dans le développement des maladies cardio-métaboliques. Les chercheurs s’engagent à traduire les résultats obtenus en nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement de ces pathologies, dans un esprit de médecine personnalisée. http://www.metacardis.eu/

PoC-HCV - Améliorer la prise en charge des patients atteints d’hépatite C

(Point of care – Hepatitis virus C) Le projet de recherche européen Poc-HCV a vocation à appliquer les données générées par le projet SPHINX qui a permis l’identification de biomarqueurs déterminants dans le choix de prise en charge de patients atteints d’hépatite C. L’objectif du consortium Poc-HCV est de permettre le regroupement et l’analyse des données recueillies sur les lieux de soins, au moyen notamment d’algorithmes prédictifs, à la fois pour un meilleur diagnostic et une meilleure surveillance des malades sous traitement. La mise au point de ces tests « point-of-care » (« au point de service ») doit contribuer au développement d’une médecine personnalisée.
http://www.poc-hcv.eu/

REBORNE - La médecine régénérative pour traiter les fractures non consolidées

(REgenerating BOne)
Le projet REBORNE a pour objectif de développer de nouveaux biomatériaux qui stimulent la formation de tissu osseux pour corriger les défauts de régénération osseuse en chirurgie orthopédique et maxillo-faciale. Les biomatériaux, combinés à l’utilisation des cellules souches, sont des alternatives intéressantes aux greffes biologiques. http://www.reborne.org/

SCR&TOX - Tester les composés toxiques grâce aux cellules souches

(Stem Cells for Relevant Efficient Extended and Normalized TOXicology)
Identifier très tôt la toxicité des composants des nouveaux produits candidats à la commercialisation (chimiques, cosmétiques et médicamenteux) est essentiel. Le projet SCR&TOX a pour but de tester de nouvelles méthodes permettant d’identifier rapidement les composés toxiques, en travaillant à partir de cellules souches pluripotentes. http://www.scrtox.eu/

SUPPORT IRDiRC - Consortium international sur les maladies rares

(Support of the International Rare Diseases Research Consortium)
La mission du consortium IRDiRC est de coordonner et favoriser la collaboration internationale sur les maladies rares, avec pour objectif de développer 200 nouvelles thérapies et de produire des outils de diagnostic pour la majorité des maladies rares en 2020. L’objectif du projet SUPPORT-IRDiRC est de fournir un soutien organisationnel et en communication pour le consortium IRDiRC.
http://www.irdirc.org/

TINN 2 - Traiter les infections chez les nouveau-nés 2

(Treat Infections in NeoNates 2) Le projet TINN 2 a pour but d’évaluer l’azithromycin chez les nouveau-nés ; antibiotique utilisé dans les maladies broncho-pulmonaires, domaine thérapeutique jamais évalué spécifiquement chez les nouveau-nés, notamment les prématurés. Le projet TINN2 suit les mêmes protocoles que le projet TINN concernant les questions éthiques liées à ces essais incluant des nouveau-nés (relatives à la douleur, au stress et au consentement éclairé des parents). http://tinn2-project.org/





fermer