Synthèse de presse

01 août 2014

12h52 | Par INSERM (Salle de presse)

Cancer : permettre aux ados d’accéder aux essais cliniques


Le Figaro rend compte d’une étude britannique, publiée dans The Lancet, qui défend l’élargissement des tranches d’âges d’inclusion dans les essais cliniques pour le cancer, dans le but de faciliter aux adolescents et aux jeunes adultes l’accès aux traitements innovants. Les auteurs de cette étude estiment en effet qu’ « appliquer l’âge comme critère d’éligibilité à un essai clinique pour le cancer semble, dans une certaine mesure, irrationnel ». Le quotidien rapporte les propos du Dr Nicolas Blin hématologue adulte et oncologue pédiatrique au CHU de Nantes selon lequel « La barrière historique des 18 ans n’est basée sur aucune réalité scientifique. » Le quotidien souligne qu’en France des équipes et des unités médicales (où se mêlent des oncologues aussi bien pour enfants que pour adultes) se sont mises en place pour pouvoir traiter les demandes spécifiques de ces jeunes malades.

Le Figaro, 01/08


En Bref

Selon les chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), après dix ans de stabilité, on assiste en 2013 à une hausse de près de 5% du nombre d’avortements, souligne Le Parisien. La Drees constate que, selon les chiffres provisoires, 207 000 IVG auraient été pratiquées l’année dernière. Cette hausse du nombre d’avortement serait liée à la polémique autour des pilules de 3e et 4e générations. Le Parisien, 01/08
Sciences et Avenir s’intéresse aux césariennes et met en garde contre l’abus de cette intervention chirurgicale. Selon une thèse de doctorat en épidémiologie, soutenue par une sage-femme et chercheuse, Bénédicte Coulm (Inserm, maternité Port-Royal, Paris) et publiée en ligne le 9 juin dans la revue Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica, « près d’un tiers des césariennes avant travail réalisées en France en 2010 seraient potentiellement évitables ». Sciences et Avenir, 01/08

France 24 indique que les écoles du Libéria sont fermées compte tenu de l’épidémie d’Ebola jugée hors de contrôle par Médecins sans frontières. Dans une interview accordée à la chaîne télévisuelle, Bernadette Murgue, médecin, directrice adjointe de l’Institut de Microbiologie et Maladies infectieuses de l’Inserm, explique que l’épidémie serait relativement rapidement circonscrite en France. France 24, 31/07

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube