Synthèse de presse

10 avril 2015

13h16 | Par INSERM (Salle de presse)

Une molécule pour limiter les séquelles des arrêts cardiaques

Le Parisien Magazine explique qu’« en cas d’arrêt cardiaque, abaisser la température du patient permet de limiter les séquelles neurologiques ». La société de biotechnologie Vect-Horus, a identifié une molécule capable de passer la barrière hémato-encéphalique (qui sépare le cerveau de la circulation sanguine) et qui permet ainsi aux médicaments auxquels on l’associerait d’arriver jusqu’au cerveau. En la combinant avec la neurotensine, les chercheurs ont observé « chez l’animal une baisse stable de la température de 4°C pendant plusieurs heures ».. Le journal souligne que « dans les cinq ans seront effectués les essais cliniques de neuroprotection lors d’arrêts cardio-respiratoires et d’AVC ».

Le Parisien Magazine, 10/04

En Bref

Un nouvel amendement à la loi Santé qui concerne le « Sunshine Act », autrement dit les « avantages » consentis par les laboratoires aux professionnels de santé, sera débattu aujourd’hui à l’Assemblée nationale, souligne Le Monde Eco & Entreprise. Si le décret passe, les montants des contrats signés entre les médecins et les laboratoires seront rendus publics. La plupart des laboratoires se déclarent favorables à la transparence.

Le Monde Eco & Entreprise, 10/04

Le Figaro se penche sur les rêves et s’interroge : « Comment le cerveau se souvient-il de certains rêves ? » Perrine Ruby, chercheuse Inserm, explique que «les grands rapporteurs de rêves, autrement dit fréquemment capables de s’en souvenir, sont aussi ceux qui ont la quantité d’éveils la plus grande (…) ». Remplir chaque matin un carnet avec ce dont on se souvient, aide à augmenter la fréquence de souvenirs des rêves souligne la scientifique.

Retrouver les travaux de Perrine Ruby: « Pourquoi le cerveau se souvient-il des rêves ? » 

Le Figaro, 10/04

L’Usine Nouvelle explique que des industriels s’impliquent dans la construction d’un modèle numérique du cœur humain « bâti à partir d’images médicales de scanner et d’imagerie par résonance magnétique ». Sur le modèle personnalisé du cœur d’un patient, il serait possible de « pratiquer toutes sortes d’examens et d’analyses sans inconvénient et à moindre coût » indique l’hebdomadaire. Néanmoins, le couplage entre les différents paramètres doit encore progresser.

L’Usine Nouvelle, supplément Industrie & Technologies, 09/04


DBV Technologies développe un traitement pour soigner les allergies aux arachides, indique Le Figaro. Cette avancée suscite beaucoup d’espoirs d’autant que « près de 2% des enfants américains souffrent de cette pathologie », qui jusqu’alors n’avait aucun traitement. Leur patch « diffuse l’allergène sans qu’il transite par le système sanguin, ce qui évite les risques de réaction au produit ». Sa commercialisation aux Etats-Unis est prévue en 2018 et un an plus tard en France.  

Le Figaro, 10/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube