Synthèse de presse

12 avril 2013

10h56 | Par INSERM (Salle de presse)

Trop d’examens médicaux inutiles

L’Académie nationale de médecine vient de publier un rapport mettant en garde « les praticiens contre les prescriptions abusives de bilans de santé ou de dépistages, souvent coûteux et inutiles », indique Aujourd’hui en France. Les sages de l’Académie appellent à rendre la médecine « plus sobre » et les prises en charge des malades plus « pertinentes ». Ils estiment que les prescriptions « floues » doivent être proscrites, comme dans le cas d’une exploration thyroïdienne où dans un premier temps le dosage de trois hormones (TSH, T3 et T4), souvent demandé par le médecin ou spécialiste, n’est en réalité pas nécessaire, un dosage de THS seul étant suffisant. Par ailleurs, pour les sages de la rue Bonaparte, « dans plusieurs cas de dépistage des cancers (comme celui du sein ou de la prostate), le ‘‘dogme’’ selon lequel le traitement précoce améliore le pronostic conduit à des abus », explique le quotidien. Enfin, l’Académie de médecine dénonce l’acharnement thérapeutique pour les patients en fin de vie.

Aujourd’hui en France, 12/04

Entretien avec Dominique Maraninchi, directeur de l’ANSM

Dans un entretien accordé à L’Humanité, Dominique Maraninchi, directeur de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), devenue Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), évoque l’affaire du Mediator et la double mission qui lui a été confiée lors de la nomination à son poste le 1er février 2011 : mettre fin aux soupçons de collusion avec les laboratoires et restaurer la confiance dans le médicament. Il souligne que, dans l’affaire du Mediator, « nous sommes du côté de la sécurité des patients. Il faudra rendre justice aux victimes mais aussi aux salariés. Et j’assumerai cette responsabilité ». Selon lui, « la bombe Mediator a révélé une crise profonde du médicament ». Il explique que « désormais, c’est à l’agence [ANSM] de demander à la firme de prouver que son médicament est efficace. C’est nous qui posons les questions et non plus l’inverse ». 

L’Humanité, 12/04

En Bref

Dans le cadre de la Journée mondiale de la maladie de Parkinson qui se déroule aujourd’hui, le Conseil économique et social « se penche sur cette maladie » avec une conférence/débat, souligne Aujourd’hui en France. Le quotidien apporte le témoignage d’Anne Arthus-Bertrand, la femme du célèbre photographe, qui avait révélé sa maladie dans le quotidien il y a deux ans. Aujourd’hui en France, 12/04
La Tribune Hebdomadaire publie un article sur « l’homme réparé, le nouveau business qui vous veut du bien ». Le journal y explique « les belles perspectives » de la thérapie cellulaire qui est « déjà opérationnelle pour certaines pathologies » et qui « produira demain de la peau, des muscles, des organes… ». Parmi les entreprises spécialisées citées par le journal, figurent Medtronic (diabète), Neurelec (oreille bionique), Otto Bock (prothèses de membres), Wandercraft (exosquelette) ou Pixium Vision (vision artificielle). Il est précisé notamment que l’américain Medtronic, fabricant de pompes à insuline et de dispositifs médicaux, suit de très près l’évolution du pancréas bioartificiel. La dernière innovation de ce laboratoire est en effet de faire interagir en temps réel le lecteur de glucose et la pompe à insuline afin d’améliorer l’équilibre glycémique du patient. La Tribune Hebdomadaire, 12/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube