Synthèse de presse

16 mai 2014

13h00 | Par INSERM (Salle de presse)

Évaluation des risques liés aux nanomatériaux : un avis de l’Anses


Le Figaro et le Monde indiquent que « l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a mis en garde sur les nanomatériaux » dans un avis rendu public hier intitulé « evaluation des risques liés aux nanomatériaux ». Présents dans de nombreux produits de la vie courante, certains nanomatériaux « ont des effets toxiques et sont soupçonnés de provoquer malformations, cancers ou maladies respiratoires », explique le quotidien. « Du fait de leur petite taille, ces nanoparticules sont extrêmement réactives » rapporte le Monde citant l’Anses. L’Anses souhaite la mise en place « sans attendre des outils pour mieux maîtriser les risques par un encadrement réglementaire renforcé au niveau européen » et veut encourager la recherche. Dans sa réponse au journal le Monde, Dominique Gombert, directeur de l’évaluation des risques à l’Anses s’exprime : « Nous ne disons pas que tous les nanomatériaux sont dangereux. Les incertitudes restent grandes quant à leurs effets sur la santé et l’environnement, et les recherches doivent être poursuivies. Mais il existe actuellement suffisamment de données scientifiques pour pointer les risques de certains d’entre eux. Dans dix ans, il sera trop tard pour se poser la question de leur encadrement. »

Le Figaro, 16/05, Le Monde 15/05

Les jeunes fument de moins en moins


L’enquête annuelle « Paris sans tabac », menée auprès de plus de 13 000 collégiens et lycéens parisiens par l’Office français de prévention du tabagisme, révèle que « les jeunes fument de moins en moins », indique Le Parisien. Selon le Pr Bertrand Dautzenberg, président de l’Office et auteur de l’étude, la « grande surprise » réside dans le fait que la cigarette électronique n’a pas incité les jeunes à fumer. En 2014, plus de 90% des fumeurs ont déjà utilisé une vapoteuse, tout comme 23% des non-fumeurs. Le quotidien explique qu’« en un an, l’expérimentation de l’e-cigarette qui débute dès 12 ans a doublé pour battre son plein chez les 16-17 ans ». Le nombre d’élèves fumant des cigarettes a quant à lui chuté. Ils sont désormais 11,2% des 12-15 ans, contre 20% en 2012. De même au lycée, 33,5% des élèves fument en 2014, contre 42,9% en 2011. Selon Bertrand Dautzenberg, « il y a un changement d’image sociale. Avec la cigarette électronique, le tabac est devenu un produit sale et ringard »

Le Parisien, 16/05

En Bref

BFM TV indique qu’une association de médecins et de consommateurs lancent une pétition pour demander la création d’un étiquetage simplifié sur la qualité nutritionnelle des aliments. La chaîne télévisuelle a interviewé de Serge Hercberg, professeur de nutrition à l’Inserm. BFM TV, 15/05
La Croix rend compte de la publication par l’Académie nationale de médecine de ses « observations » sur la fin de vie des patients en état de conscience minimale, en réponse à la saisine du Conseil d’Etat. Ce dernier avait invité « trois institutions dont l’Académie de médecine, à rédiger des observations d’ordre générale ». Le rapport souligne : « Aucun médecin ne peut accepter que le droit de la personne » à être soignée et alimentée « soit subordonné à sa capacité relationnelle ». L’Académie « reconnaît » que la loi Leonetti s’applique à ces patients. Et d’expliquer : « Il appartient au seul médecin, sollicité au nom du respect du droit des malades, de procéder à une consultation collégiale ». La Croix, 16/05
>Le Figaro se penche sur les « faux médicaments » et sur le laboratoire de Sanofi à Tours « dédié exclusivement à la détection de médicaments contrefaits ». Le quotidien explique que, depuis 2008, Sanofi analyse « des milliers d’échantillons transmis par les douanes, la police, les autorités de santé ou même des patients ». L’année dernière, sur 4 500 tests, 220 produits étaient faux. Nathalie Tallet, responsable du Laboratoire central d’analyse des contrefaçons (LCAC) de Sanofi, indique : « On trouve de tout : poussière, ciment, farine, sucre, lactose, mais aussi antigel ou peinture – surtout dans les copies de Viagra, pour reproduire la teinte bleue ». Le Figaro, 16/05
Dans Le Parisien Magazine, Michel Cymes se penche sur le sang artificiel et rend compte des recherches en cours. Il souligne notamment les travaux de l’équipe du Pr Marc Turner  de l’Université d’Edimbourg (Ecosse), qui utilise des cellules souches. Selon lui, « le programme écossais, pour lequel l’organisme caritatif Wellcome Trust a versé 5 millions de livres (6 millions d’euros), doit aboutir en 2016 à la transfusion sanguine de trois premiers patients », afin « d’étudier le comportement et la durée de vie des globules ». Le Parisien Magazine, 16/05

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube