Synthèse de presse

17 novembre 2017

15h07 | Par INSERM (Salle de presse)

Maltraitance infantile

Selon une enquête Harris Interactive pour l’association de protection de l’enfance L’Enfant Bleu, rendue publique le 16 novembre, 22% des personnes interrogées déclarent avoir été victimes d’une maltraitance grave alors qu’il était mineur. Selon une étude de l’Inserm plus vaste et plus ancienne, deux enfants meurent chaque jour en France sous les coups ou par manque de soins. Et 80% des maltraitances ont lieu au sein de la famille. En outre, 80% des victimes disent ne pas avoir dénoncé les faits sur le moment.

Bfmtv.com, 16/11, La Croix, 17/11

Partager les données de santé

Selon un sondage Odoxa, réalisé pour le Health Care Data Institute, un think tank international consacré au Big Data en santé et publié le 16 novembre, plus de huit Français sur dix affirment être prêts à partager leurs données de santé, en vue de faire avancer la médecine, indiquent Les Echos. Seuls 12% des Français ne sont pas d’accord pour partager leurs données de santé. 83% accepteraient partager leurs données de santé afin d’améliorer les diagnostics et les traitements médicaux (53%) et de faire progresser plus rapidement la recherche médicale (51%).

Les Echos, 17/11

En Bref

La cérémonie annuelle des Prix Inserm, qui distinguera des chercheurs et ingénieurs de talent, se déroulera le 30 novembre au Collège de France en présence de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et du député Cédric Villani, indique Sciencesetavenir.fr. Le site souligne que le Grand Prix 2017 récompense Edith Heard, spécialiste de l’épigénétique.

Sciencesetavenir.fr, 16/11

Reprise du communiqué du 13/11 « Edith Heard, spécialiste de l’épigénétique, lauréate du Grand Prix Inserm 2017 »

Une équipe de la Northwestern University de Chicago (Illinois) a constaté une forme inactivée d’un gène sur le chromosome 7 chez certains Amish qui pourrait être l’un des responsables d’un gain de dix ans en durée de vie. L’étude a porté sur 177 hommes et femmes, de 18 à 85 ans, de la communauté amish de la ville de Berne, en Indiana. Sur les 177 personnes testées, 43 étaient porteuses de la mutation qui permettrait également une meilleure protection contre les maladies telles que le diabète ou les pathologies cardio-vasculaires.

Le Figaro, 17/11

Selon une étude publiée dans Neurology, il existerait un lien entre perte d’odorat et maladie de Parkinson, souligne Le Figaro. « Les chercheurs de l’université du Michigan ont suivi pendant une décennie plus de 2 000 personnes dont ils avaient évalué l’odorat, grâce à des tests validés, à l’entrée dans l’étude », explique le quotidien. « Les lésions neuro-pathologiques commenceraient en effet dans le bulbe olfactif », explique la professeur Marie Vidailhet, neurologue à la Pitié-Salpétrière.

Le Figaro, 17/11

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube