Synthèse de presse

01 avril 2016

11h20 | Par INSERM (Salle de presse)

Mise au point de souris modifiées pour lutter contre le virus Zika

Une équipe de chercheurs de l’université du Texas (Etats-Unis), dont les travaux sont publiés dans The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene, a mis au point un nouveau modèle murin de l’infection à Zika, rapporte Le Figaro. La souris étant naturellement résistante à la maladie, il a fallu à l’équipe texane développer une lignée de rongeurs génétiquement modifiés pour présenter une dépression de l’immunité innée, donc plus sensibles aux infections virales, et les infecter avec deux souches du virus Zika, explique le quotidien. Marc Lecuit, Directeur de l’Unité Inserm 1117 « Unité de biologie des infections » à l’Institut Pasteur, indique : « Pour développer de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques contre une maladie, il faut pouvoir en comprendre les mécanismes et la dynamique ».

Le Figaro, 01/04

Essai clinique à Rennes : l’ANSM dédouanée

Selon les informations du Figaro, le groupe d’experts mis en place par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) au sein d’un comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) « pour enquêter sur les raisons » de l’accident mortel de Rennes, « et qui va dans les prochains jours livrer ses conclusions, dédouane l’agence ». L’entreprise rennaise Biotrial réalisait, pour le compte du laboratoire portugais Bial, un essai validé par l’ANSM. Outre le volontaire décédé, cinq autres avaient dû être hospitalisés, et trois d’entre eux ont toujours, aujourd’hui, des séquelles neurologiques. Le quotidien constate que sept des douze experts « indépendants » « ont, ou ont eu, des liens financiers avec l’Agence » et que « des experts étrangers mais aussi français s’élèvent contre la composition du CSST, la majorité de ses membres étant juge et partie ».

Le Figaro, 01/04

En Bref

La Tribune consacre un article aux objets connectés. Le quotidien explique que « l’intégration de ces appareils dans une logique de prévention » pourrait permettre à ces objets de se développer. Et souligne « Les appareils de santé connectée suscitent l’intérêt des géants pharmaceutiques, mais doivent encore convaincre les praticiens pour s’imposer ».

La Tribune, 01/04

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube