Synthèse de presse

04 février 2013

12h13 | Par INSERM (Salle de presse)

La Fondation Bettencourt-Schueller récompense la recherche biomédicale française

La 13e édition des Coups d’Elan, organisée par la Fondation Bettencourt-Schueller à l’Institut de France, a récompensé, cette année, conjointement des laboratoires du CNRS et de l’Inserm, indique Le Figaro. Françoise Bettencourt Meyers, présidente de la Fondation, a ainsi remis les prix aux lauréats, François-Xavier Barre et Vincent Galy pour le CNRS, et Raphaël Scharfmann et Christophe Tzourio pour l’Inserm. Etaient notamment présents à cette cérémonie le Pr Syrota, PDG de l’Inserm, et Patrick Netter, directeur de l’Institut des sciences biologiques du CNRS. Cette année, la Fondation a augmenté de 25% la dotation des Coups d’Elan, qui s’élève à un million d’euros. Par ailleurs, demain, la Fondation va remettre également les Prix pour les Jeunes chercheurs à quinze jeunes docteurs en sciences et en médecine, afin de les aider à effectuer leur stage post-doctoral dans les meilleurs laboratoires étrangers, souligne le quotidien. La cérémonie permettra en outre de décerner à Cédric Blanpain le Prix Liliane Bettencourt pour les sciences du vivant, doté de 250 000 euros et récompensant « un chercheur européen de moins de 45 ans, reconnu pour la qualité de ses publications internationales et porteur d’un projet prometteur », ajoute le journal.

Le Figaro, 04/02
Communiqué de presse : La Fondation Bettencourt Schueller apporte un soutien de 1 675 000 € à la recherche biomédicale française

La testostérone efficace contre la sclérose en plaques

Des chercheurs du Laboratoire d’imagerie et de neurosciences cognitives (CNRS/université de Strasbourg) et de l’Inserm-université Paris-Sud, sous la direction du biologiste Said Ghandour, ont montré que « la testostérone et certains de ses dérivés peuvent être efficaces contre la sclérose en plaques », indique Le Journal du dimanche. Selon leurs travaux menés depuis quatre ans, ces hormones, testées sur des souris « dont les fibres nerveuses du cerveau ont été démyélinisées », permettent « la régénération des cellules responsables de la myélinisation et stimulent la remyélinisation ». Les symptômes ont diminué chez les rongeurs après six à neuf semaines de traitement. Selon Said Ghandour, « c’est la première fois que l’action bénéfique de la testostérone pour réparer la myéline est démontrée. Nous en apportons la preuve scientifique ».

Le Journal du dimanche, 03/02

En Bref

Dans son édition Science & techno, Le Monde rend compte du « modèle scandinave » en matière d’alerte sur les risques liés aux médicaments. Contrairement à la France, les pays nordiques possèdent en effet de nombreux registres « leur permettant de dépister rapidement les effets secondaires ou les mésusages des médicaments », explique le journal. Selon Jean-Paul Moatti, directeur de l’Aviesan et représentant de l’Inserm au Comité national des registres, « travailler pour un registre est souvent assez héroïque, il est difficile de le faire fonctionner, les montages sont trop complexes. Le système doit évoluer pour être plus cohérent et faciliter la recherche ». Le Monde, édition Science & techno, 02/02
Des « pôles de vigilance » visant à prévenir les suicides dans la police se mettent en place progressivement depuis le 1er janvier dans chaque département, indique l’AFP. Cette mesure s’effectue en application de la circulaire du directeur général de la police nationale (DGPN), Claude Baland, que s’est procurée l’agence de presse. Claude Baland rappelle une étude de l’Inserm de 2010 qui « préconise une meilleure coordination des médecins, assistants sociaux et psychologues de la police », ajoute l’AFP. AFP, 02/02, RFI, 03/02
Dans une interview accordée au Monde, Jean-Claude Ameisen, président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), estime que « la question de la PMA [procréation médicalement assistée] justifie des états généraux ». Il souhaite un débat sur les nouvelles demandes, notamment des couples de femmes, souligne le journal. Jean-Claude Ameisen explique : « Nous avons décidé de nous saisir de la question globale de l’APM [autre appellation de la PMA] ». Le Monde, 02/02
L’Agence de presse médicale (APM) a souligné que les experts de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam) « minimisent la gravité des dossiers [déposés par les victimes du Mediator] en réinterprétant les comptes-rendus des examens », souligne Le Figaro. L’Oniam vient de rendre publiques ses expertises : sur les 863 dossiers étudiés, seulement 64 victimes du Mediator seront indemnisées. Xavier Bertrand, ancien ministre de la Santé, qui avait mis en place le fonds d’indemnisation, se dit « choqué » par ces requalifications de pathologies et se « pose des questions sur le fonctionnement de ce collège d’experts ». Le Figaro, 02/02

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube