Synthèse de presse

01 juillet 2016

12h43 | Par INSERM (Salle de presse)

Un indice de masse corporelle de 27 serait lié à une moindre mortalité indique une étude

Selon une étude danoise publiée dans la revue Jama, les personnes ayant un indice de masse corporelle de 27, c’est-à-dire en léger surpoids, verraient leur risque de mortalité, toutes causes confondues, diminuer par rapport aux personnes ayant un IMC compris entre 18,5 et 25, rapporte Le Figaro. Ce travail a porté sur 120 000 personnes sur trente ans (1976-2013). Au cours de cette période, l’IMC associé à une moindre mortalité a augmenté, passant de 23,7 à 27. Pour le Pr Michel Krempf, chef du service de nutrition à Nantes, « cette étude montre surtout que, depuis trente ans, nous prenons mieux en charge les personnes en surpoids. Leur mortalité aujourd’hui rejoint celle des personnes de poids normal (…) ». Guy Fagherazzi, Chercheur épidémiologiste, Unité Inserm 1018, explique que « ce qui est certain, c’est qu’il existe une courbe en U du risque de mortalité liée au poids. Cela signifie que les corpulences les plus faibles et les plus élevées sont associées aux mortalités les plus fortes ».

Le Figaro, 01/07

Mémorisation à long terme

Sciences et Avenir rend compte des travaux, menés chez le rat, de chercheurs du CNRS, de l’Inserm et du Collège de France qui montrent pour la première fois que la mémorisation à long terme implique un échange pendant le sommeil entre deux zones du cerveau, l’hippocampe et le cortex.

Retrouvez le communiqué « Augmenter les échanges hippocampe-cortex améliore la mémoire » sur la salle de presse.

Sciences et Avenir, 01/07

En Bref

Huffingtonpost.fr s’interroge : « A quoi ressemblera la France génomique de 2025 ? ». « Les choses s’accélèrent depuis qu’Yves Lévy, président de l’Aviesan, a remis son rapport « France Médecine Génomique 2025 : permettre l’accès au diagnostic génétique sur tout le territoire » la semaine dernière au Premier ministre Manuel Valls » indique le Huffingtonpost.fr.

Lire le communiqué « Remise du Plan France Médecine Génomique 2025 » sur la salle de presse.

Huffingtonpost.fr, 30/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube