Synthèse de presse

20 décembre 2013

12h35 | Par INSERM (Salle de presse)

Vers la vente de médicaments sans prescription dans les grandes surfaces ?

L’Autorité de la concurrence a rendu hier un avis favorable à la libéralisation de la vente des médicaments sans ordonnance dans les grandes surfaces, indique Aujourd’hui en France. Elle estime que cette mesure permettrait de faire baisser les prix des médicaments pour le consommateur de 11,4% à 16,6%, soit une économie annuelle de 270 millions d’euros pour les ménages. L’Autorité propose de placer ces médicaments dans des rayons sous le contrôle d’un pharmacien diplômé. Les associations de consommateurs, comme l’UFC-Que Choisir, se félicitent de cet avis et demandent au Sénat d’adopter sans attendre cette mesure lors de l’examen du projet de loi sur la consommation. Le quotidien souligne cependant que « le débat est loin d’être tranché », la ministre de la Santé, Marisol Touraine, ayant rappelé la position du gouvernement de ne pas remettre en cause le monopole des pharmacies.

Aujourd’hui en France, 20/12


Les indemnisations de l’Etat liées au vaccin contre la grippe A 

La facture de la vaste campagne de vaccination contre la pandémie grippale, organisée par l’Etat à l’hiver 2009-2010, s’alourdit, explique Aujourd’hui en France. La Cour des comptes avait déjà annoncé à l’époque la « gabegie » : 94 millions de doses de vaccin commandées pour 660 millions d’euros, alors que les Français étaient peu nombreux à avoir bien voulu se faire vacciner. La nouvelle ardoise dans cette affaire concerne les indemnisations que doit désormais verser l’Etat aux victimes d’effets secondaires de ce vaccin. Six cas de maladie du sommeil, la narcolepsie-cataplexie, liés à la vaccination contre la grippe A ont déjà été indemnisés par l’Etat. Quinze autres dossiers sont examinés prochainement. Les victimes étant jeunes, les montants de ces indemnisations sont importants, jusqu’à atteindre au maximum 300 000 euros par victime, souligne le journal. Selon ce dernier, « sachant que, en tout, 21 dossiers seront traités, l’enveloppe devrait être comprise entre 1 et 2 millions d’euros ». Le laboratoire GSK, quant à lui, qui a fabriqué le vaccin Pandemrix, utilisé durant la campagne, cherche à comprendre les raisons de cet effet secondaire.

Aujourd’hui en France, 20/12

En Bref

Selon Le Monde, le gouvernement français a fait « une fausse annonce », le 9 décembre, en indiquant une baisse de l’usage des pesticides de 5,7%. Le quotidien estime que « les données sont obsolètes » et que « c’est plutôt une hausse qui s’est produite » entre 2011 et 2012. Le journal rappelle que « la France est déjà l’un des plus gros consommateurs au monde de pesticides » et que l’Inserm a publié « une expertise collective concluant à la réalité des risques sanitaires – en particulier pour les personnels agricoles, mais aussi pour les populations vivant près des zones d’application ». Le Monde, 20/12

Dans La Tribune Hebdomadaire, Olivia Grégoire et Matthieu Creux, directeurs associés d’Istrat, cabinet d’intelligence économique, analysent les « réalités et dérives du selfcare ». Ils expliquent qu’« aujourd’hui, plus de six Français sur dix déclarent utiliser Internet pour se renseigner sur leurs problèmes de santé, notamment pour s’enquérir des traitements adaptés à leurs pathologies ». Mais, expliquent les deux auteurs de l’article, « 69% des contributions [sur internet] ne sont pas signées ». Et d’ajouter : « Cette prééminence de l’anonyme rend toute tentative de hiérarchisation vaine et la recherche de l’information viable plus que délicate ».La Tribune Hebdomadaire, 20/12

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mardi que le gouvernement allait consulter « l’ensemble des acteurs concernés » par la question de la fin de vie, avant de préparer une nouvelle loi, explique Le Figaro. Alain Vidalies, ministre délégué aux Relations avec le Parlement, a indiqué hier que le Parlement sera saisi d’un texte sur la fin de vie, probablement avant la fin de 2014. Un rapport du CCNE (Comité consultatif national d’éthique) sur le débat public est attendu début février. « Jean Leonetti [auteur de la loi actuelle sur la fin de vie en France] prédit une nouvelle division de la société si l’euthanasie figure au projet », souligne le quotidien.Le Figaro, 20/12

Les Echos soulignent une levée de fonds de MDoloris Medical Systems d’un montant de 1,1 million d’euros. Cette opération permettra à l’entreprise de développer un nouveau dispositif médical qui mesure la douleur des nourrissons, explique le quotidien. Ce dernier ajoute que la start-up, qui est hébergée au sein d’un laboratoire de l’Inserm au CHRU de Lille, a déjà mis au point et commercialise le moniteur ANI (Analgesia Nociception Index) pour les adultes. Fabien Pagniez, président de MDoloris Medical Systems, souligne : « Notre objectif est de lancer un moniteur dédié aux nourrissons sur la marché au premier trimestre 2014 ». Les Echos, 20/12

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube