Synthèse de presse

20 novembre 2015

12h21 | Par INSERM (Salle de presse)

Trisomie 21 : la HAS favorable aux nouveaux tests de dépistage prénatal

La Croix revient sur les déclarations de la Haute autorité de santé (HAS) concernant l’efficacité des tests de dépistage prénatal de la trisomie 21. « Le taux de détection de la trisomie 21 est supérieur à 99% et le taux de faux positifs inférieur à 1% dans le groupe des femmes identifiées comme à risque », indique la HAS. Le quotidien précise toutefois qu’en cas de résultat positif, une amniocentèse est nécessaire pour poser avec certitude le diagnostic. La HAS va étudier la place de ces tests sanguins dans la stratégie nationale de dépistage, « avec pour principal enjeu la définition d’une population cible de femmes, l’examen coûtant cher (de 400 à 600 euros) », explique le journal. Il reste toutefois une question cruciale en suspens, explique La Croix : « Où en est la recherche pour prévenir et soigner cette maladie ? »

La Croix, 20/11

Maladie de Crohn : un acide gras responsable

Le Parisien Magazine note que « des chercheurs de l’Inserm ont découvert une nouvelle cause locale » de la maladie de Crohn. Il s’agit d’« un défaut de production par l’intestin d’un dérivé d’acide gras essentiel, altérant la perméabilité de la barrière intestinale, qui devient plus vulnérable aux microbes », explique le journal. Selon l’hebdomadaire, « cela expliquerait les rechutes et ouvrirait une piste pour un nouveau traitement ».

Lire le communiqué « Les acides gras, essentiels au système nerveux…de l’intestin (aussi) » sur la salle de presse.

Le Parisien Magazine, 20/11

 

En Bref

Des chercheurs ont découvert le gène (DFNB59) qui, en mutant, altère la production de la pejvakine, la protéine qui nous protège des sons forts, et de la perte d’audition qu’ils entraînent, rapporte Le Parisien Magazine. Ces travaux, menés par le Pr Christine Petit (unité Génétique et physiologie de l’audition de l’Institut Pasteur) et l’équipe du Pr Paul Avan (laboratoire de Biophysique neurosensorielle, université d’Auvergne) ont été publiés dans la revue Cell.

Le Parisien Magazine, 20/11

Le Figaro rend compte de la découverte par des chercheurs chinois d’un gène rendant inefficaces certains antibiotiques donnés en dernier recours quand les autres traitements n’ont pas marché. Le quotidien précise que « ce gène « de résistance » a été mis en évidence sur des bactéries E. coli (ou colibacille) retrouvées sur des animaux et 1 300 patients hospitalisés dans le sud de la Chine ».

Le Figaro, 20/11

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube