Synthèse de presse

22 février 2013

12h14 | Par INSERM (Salle de presse)

Les 30 ans du Comité consultatif national d’éthique (CCNE)

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pour les sciences de la vie et de la santé est né, il y a trente ans, le 23 février 1983 par un décret signé par François Mitterrand, souligne La Croix. A l’occasion de cet anniversaire, le quotidien revient sur trois avis emblématiques « commentés par trois membres ou anciens membres du CCNE ». Pierre Le Coz, membre de 2003 à 2012 (dont quatre ans comme vice-président), rappelle l’avis de 1984, qui a « inventé le concept de l’embryon comme ‘‘personne humaine potentielle’’ ». Jean-François Collange, membre de 1996 à 2004, souligne que l’avis concernant la notion d’« exception d’euthanasie » a été « adopté à la quasi-unanimité » en 2000. Cet avis vient « nourrir le débat sur la fin de vie » et « a permis de faire bouger les lignes », explique-t-il. Enfin, Didier Sicard, président entre 1999 et 2008, souligne l’avis de 2008 qui propose « une approche originale du dépistage de la surdité ». « L’avis que le comité d’éthique a rendu concernant le dépistage de la surdité à la naissance m’a marqué en raison de la virulence des réactions qu’il a suscitées », indique-t-il. Et d’ajouter : « Au final, nous avons recommandé un dépistage par les pédiatres dans les premiers mois de l’enfant, permettant un diagnostic et un dialogue apaisés ». La Croix souligne que « plusieurs manifestations se dérouleront fin mars à l’occasion des Journées annuelles d’éthique ».

La Croix, 22/02

Les Tech-Med françaises se portent bien

Le marché des technologies médicales (Tech-Med), auquel La Tribune consacre un article, représente aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel de 10,3 milliards d’euros. Déjà dynamique, avec plus d’une centaine de PME ou TPE qui se positionnent sur des technologies de rupture, le secteur est boosté par l’essor de la chirurgie mini-invasive. « En chirurgie vasculaire, les traitements mini-invasifs sont de plus en plus utilisés car ils sont moins traumatisants et réduisent les durées d’hospitalisation », souligne Cemil Göksu, président de Therenva, une start-up créée en 2007 par l’Inserm et l’Université de Rennes. Therenva a développé un logiciel d’assistance aux interventions endovasculaires, baptisé EndoSize. L’appareil permet de mêler les images préopératoires et les images de l’opération en temps réel. La Tribune souligne, par ailleurs, notamment que, dans le cadre du projet Fluoromis, la start-up grenobloise EndoControl, planche sur un système de chirurgie endoscopique alliant des technologies de robotique et d’imagerie par fluorescence. « Cette technologie rend plus aisée et plus fiable l’ablation des tumeurs et des métastases qui sont difficiles à voir à l’œil nu », souligne Odile Allard, PDG de Fluoptics, partenaire du projet Fluoromis.

La Tribune Hebdomadaire, 22/02

En Bref

Le projet d’arrêté prévoyant des contrôles inopinés d’alcool et d’usage de stupéfiants dans la police a été « reporté » en vue de « permettre la consultation et la concertation des syndicats » de police et « des médecins de prévention », selon une source proche du dossier citée par l’AFP. AFP, RMC Info, 21/02
Axel Kahn, généticien, directeur de recherche à l’Inserm, et Etienne Klein, physicien, étaient invités à l’émission « les Matins de France Culture » hier à l’occasion du Forum France Culture « L’année vue… par les sciences », qui aura lieu le 23 février à la Sorbonne. France Culture, 21/02
L’assurance maladie a présenté, hier, son analyse des pratiques de chirurgie de l’obésité, indique Libération. Le nombre de ces interventions, réservées aux personnes atteintes d’obésité morbide, a doublé en cinq ans, pour concerner, en 2011, plus de 30 000 patients obèses. L’assurance-maladie, qui a analysé ces 30 000 cas, révèle que 8 sur 10 sont des femmes et l’âge moyen est de 39 ans. De 20 à 30% des opérés ont subi une intervention alors qu’ils n’avaient pas d’obésité morbide. L’assurance maladie constate également une baisse du nombre de poses d’anneau gastrique au profit d’interventions plus à risques. Par ailleurs, de fortes disparités régionales apparaissent concernant ces interventions. Libération, 22/02
Le Figaro Magazine, qui publie un dossier sur la douleur, souligne que 32% des Français souffrent de douleurs chroniques. Le Pr Alain Serrie, chef de service de médecine de la douleur et de médecine palliative à l’hôpital Lariboisière à Paris, et président fondateur de Douleurs sans frontières, rend compte, dans une interview au journal, de « l’arsenal thérapeutique disponible ». Parmi les traitements innovants figure un « patch imbibé de capsaïcine, un extrait du piment rouge », qui représente « une réelle avancée », souligne-t-il. Le Pr Bernard Roques explique, quant à lui, avoir mis au point un traitement inédit, aussi puissant que la morphine. Il souligne que les nouvelles molécules qu’il a mises au point et qui sont développées par les laboratoires Pharmaleads, « ont la propriété de protéger et d’augmenter la puissance des antalgiques naturels secrétés par notre organisme ». Un essai clinique de phase II, sur des sujets souffrants, est en cours de préparation. Figaro Magazine, 22/02

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube