Synthèse de presse

24 novembre 2017

12h08 | Par INSERM (Salle de presse)

Première greffe totale de peau réussie sur un grand brûlé

Le service de Maurice Mimoun, à l’hôpital Saint-Louis à Paris, a réussi à sauver un homme, dont le corps était brûlé à 95% suite à un accident de travail, rapportent l’ensemble des médias. Le patient a bénéficié d’une greffe de peau prélevée sur son frère jumeau, ce qui a permis d’éviter tout risque de rejet, explique Le Figaro. Trois opérations ont été nécessaires sur une période d’un mois pour prélever et greffer suffisamment de peau. Maurice Mimoun, spécialiste des grands brûlés, souligne : « La peau universelle, c’est-à-dire qui ne serait pas rejetée, est peut-être pour demain. Beaucoup d’équipes cherchent dans cette voie. Nous avons prouvé que si nous disposions d’une telle peau, nous serions capables de sauver la vie des grands brûlés ».

Le Figaro, Le Monde, 24/11

Terra Nova appelle les Français à réduire leur consommation de viande

Pour des raisons environnementales et sanitaires, Terra Nova appelle les Français à diviser par deux leur consommation de chair animale d’ici à vingt ans, souligne Lemonde.fr. Dans son rapport « La viande au menu de la transition alimentaire », publié le 23 novembre, le think tank prône d’atteindre en France, dans les vingt prochaines années, un régime alimentaire qui soit composé de deux tiers de protéines végétales et d’un tiers d’animales – contre l’inverse aujourd’hui. Dans une interview accordée au site, Serge Hercberg, directeur de l’équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle à l’Inserm, assure qu’« il n’y a pas de danger pour la santé de réduire la consommation de viande ».

Lemonde.fr, 23/11

En Bref

Selon une étude réalisée à Taïwan entre 2001 et 2014 sur une population de 6 457 hommes âgés de 15 à 49 ans, et publiée dans la revue Occupational & Environmental Medecine, il existe un « lien fort » entre l’exposition aux particules fines et une dégradation de la qualité du sperme. Dans un entretien avec Nouvelobs.com, Rémy Slama, épidémiologiste à l’Inserm, président du conseil scientifique du Programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens (PNRPE), explique : « Concernant l’impact de la pollution sur la fertilité masculine, il est encore trop tôt pour être catégorique. Cette étude est loin de clore le sujet ».

Nouvelobs.com, 24/11

Les Echos indiquent que Pixium, la jeune « Medtech » née des travaux de José-Alain Sahel, fondateur de l’Institut de la vision à Paris, vient d’obtenir le feu vert de la France pour tester un implant rétinien de 2 mm² et espère avoir cette même autorisation rapidement aux Etats-Unis. L’objectif est de redonner la vue aux personnes atteintes de DMLA sèche, la forme la plus courante de cécité liée à l’âge, en rétablissant une bonne communication entre la pupille et le cerveau.

Les Echos, 24/11

 

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube