Synthèse de presse

26 février 2016

12h33 | Par INSERM (Salle de presse)

Séparer le sel et le sucre pour prévenir le diabète

Des chercheurs de l’Unité Mixte de Recherche 1190 « Recherche Translationnelle sur le Diabète » (Université de Lille – Inserm – CHRU de Lille), ont expliqué le mécanisme physiologique par lequel la chirurgie de l’obésité dite « bypass » gastrique améliore le diabète de type 2, rapportent LePoint.fr et TF1. Après un bypass gastrique, le sucre ingéré passe dans l’organisme uniquement lorsqu’il entre en contact avec la bile, dans la partie basse de l’intestin. Mais le fait d’ajouter du sel aux aliments restaure l’absorption du sucre dans la partie haute de l’intestin. Les chercheurs soulignent donc l’intérêt de prévenir ou de traiter le diabète en modulant l’absorption intestinale du glucose par des mesures diététiques ou pharmacologiques.

Retrouvez le communiqué « Améliorer le diabète en séparant le sucre du sel : de la chirurgie à la diététique » sur la salle de presse de l’Inserm

Lepoint.fr, TF1, 25/02

Cancers diagnostiqués : une majorité pourraient être évités grâce à un comportement adapté

Une étude menée par des chercheurs de l’Unité 1018 « Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations » (Inserm/Université Paris-Sud), dont les résultats sont publiés dans l’International Journal of Cancer, montre qu’une majorité de cancers diagnostiqués après la ménopause pourraient être évités grâce à un comportement adapté. Selon cette étude, près de 40% des cancers développés avant la ménopause sont attribuables à des facteurs comportementaux. On peut notamment agir sur des facteurs tels que l’alimentation, la consommation d’alcool ou encore le surpoids.

Retrouvez le communiqué « Cancer du sein : quelle est la part des facteurs comportementaux ? » sur la salle de presse de l’Inserm

Le Parisien Magazine, 26/02

En Bref

Marisol Touraine, ministre de la Santé, a démenti hier vouloir se séparer de Dominique Martin, patron de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Ce dernier est accusé de ne pas assez communiquer, notamment à propos de l’essai de Biotral qui a entraîné la mort d’un volontaire sain. « Le gouvernement peine à trouver des volontaires désireux de travailler à l’ANSM », souligne Le Figaro, qui précise : « Même si la direction mène régulièrement des enquêtes internes pour déterminer l’origine des fuites dans la presse, la paranoïa a atteint un sommet après la publication il y a quelques semaines du protocole de l’essai clinique mortel de Rennes ».

Le Figaro, 26/02

M6 s’est penché sur les « neurones » contenus dans l’intestin. Michel Neunlist, directeur de recherche et directeur de l’Unité Inserm 913 «Neuropathies du système nerveux entérique et pathologies digestives», explique dans ce cadre que ces neurones permettraient de déceler des maladies comme celle de Parkinson.

M6, 25/02

Jean-Marc Sabaté, gastro-entérologue s’exprime dans 20Minutes.fr, sur le syndrome de l’intestin irritable, qui n’est pas reconnue comme une maladie en France. Il regrette notamment que son impact soit sous-évalué et explique qu’il faut en parler pour lever les tabous.

20minutes.fr, 25/02

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube