Synthèse de presse

26 juillet 2013

12h34 | Par INSERM (Salle de presse)

Les caries touchent plus les enfants d’ouvriers que ceux des cadres

Un rapport de la Direction des recherches, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), publié hier, souligne que les inégalités sociales dans la santé bucco-dentaire apparaissent dès l’enfance, indique Le Figaro. La Drees constate une amélioration globale de la santé bucco-dentaire des enfants ces vingt dernières années, toutes situations socio-professionnelles confondues. Cependant, « à 6 ans, 30% des enfants d’ouvriers ont déjà eu au moins une carie, contre seulement 8% des enfants de cadres », rapporte le quotidien. Quasiment, le même écart est constaté chez les élèves de troisième (58% contre 34%). Parmi les raisons de ces inégalités, figure l’hygiène alimentaire. Par ailleurs, pour le Dr Sophie Dartevelle, présidente de l’Union française pour la santé bucco-dentaire, « les personnes défavorisées n’ont pas la culture des visites médicales de prévention, elles fonctionnent dans l’urgence ; notamment parce qu’elles ont d’autres priorités plus impérieuses (…) ».

Le Figaro, 26/07

Le bilan de Tchernobyl en question

Le Monde souligne que « le bilan de Tchernobyl reste débattu en ex-URSS et… en Corse ». Une étude indépendante, présentée début juillet, tend à « montrer un surcroît de maladies de la thyroïde en Corse dans le sillage du panache de particules radioactives », explique le journal. Cette étude, menée, à la demande de la collectivité territoriale de Corse, par une équipe italienne dirigée par le Pr Paolo Cremonesi, de l’hôpital Galliera de Gênes, constate une augmentation de 28% des cancers de la thyroïde chez les hommes, et une hausse des thyroïdites de 78% chez les hommes, 55% chez les femmes et 62% chez les enfants. Mais, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a réfuté, le 23 juillet, ces résultats, estimant que « l’étude italienne ne permet pas d’établir un lien de cause à effet » entre le nuage de Tchernobyl et l’augmentation des cancers de la thyroïde observée « depuis une trentaine d’années dans l’ensemble des pays développés ». L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a également critiqué les « limites majeures » qui invalident selon lui ces travaux

Le Monde, 26/07

En Bref

Le Figaro rend compte des avancées de la recherche sur les cellules souches pour les soins dentaires. Le quotidien présente les travaux menés par une équipe française et publiés dans la revue Tissue Engineering le 22 juin dernier, qui montrent que « des cellules souches implantées dans une dent de rat abîmée se développeraient pour reconstruire la pulpe » dentaire. Le Pr Catherine Chaussain, de l’université Paris-Descartes, responsable de l’étude, explique : « Au lieu de dévitaliser la dent, c’est-à-dire de retirer toute la pulpe jusqu’aux racines, nous tentons de l’aider à se régénérer ». Le Figaro, 26/07
Dans un entretien au Monde, Nicolas Foray, radiobiologiste à l’Inserm et chercheur au Centre de recherche en cancérologie de Lyon, revient sur l’accident de la centrale de Fukushima, et notamment les radiations reçues par les salariés de Tepco, l’opérateur de la centrale japonaise. Il explique que « la question de fond est de savoir si le risque est correctement évalué. (…) A Fukushima comme à Tchernobyl et, plus généralement, dans les activités nucléaires, le risque sanitaire est encore mal évalué ». Le Monde, 26/07
Un texte adopté hier à l’Assemblée nationale annule des dispositions de la loi de 2011 qui durcissait le régime d’internement sans consentement, indique Libération. Le député Denis Robiliard, rapporteur de la proposition de loi, souligne : « Cette audience où le juge valide ou pas cette décision d’hospitalisation doit se tenir à l’hôpital, et non pas au tribunal, ni encore moins par vidéo conférence comme cela se fait. Notre proposition de loi le dit clairement. L’audience aura ainsi lieu toujours à l’hôpital, sauf dérogation. De même, la présence d’un avocat nous paraît essentielle, et c’est la seconde nouveauté ». Libération, 26/07
Une étude de l’OCDE, rendue publique hier, révèle que « la France est championne du monde des dépenses de protection sociale » (chômage, famille, handicap, dépendance…), indique La Tribune. Cette année, le pays « devrait dépenser l’équivalent de 33% de son Produit intérieur brut (PIB) en dépenses sociales », tandis que « la moyenne des autres pays de l’OCDE serait de 21,9% », rapporte le quotidien.La Tribune, 26/07

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube