Synthèse de presse

29 septembre 2014

12h30 | Par INSERM (Salle de presse)

« Quel avenir pour les antibiotiques » face aux maladies bactériennes ?

Tous les ans en Europe, les résistances bactériennes aux antibiotiques sont responsables de 25 000 décès, et d’un surcoût de 1,5 milliard d’euros, indique Le Figaro. Selon le Professeur Laurent Gutmann, chef du service microbiologie à l’Hôpital Européen Georges-Pompidou, « en médecine de ville, où la bactérie Escherichiacoli (ou E. coli, une bactérie intestinale) est responsable d’infections urinaires fréquentes, ses souches résistantes à l’antibiotique le plus utilisé, les Céphalosporines de troisième Génération (C3G), sont passées de moins de 1% à 8% en dix ans ». Et d’ajouter : « A l’hôpital, où la pression antibiotique est très élevée, les résistances aux C3G varient entre 10 et 20% (…) ». Le quotidien indique qu’un essai européen, baptisé Phagoburn, visera à étudier les bactériophages, des virus qui infectent les bactéries et les détruisent.

Le Figaro, 29/09

En Bref

Yves Lévy était l’invité de l’émission « Votre santé m’intéresse » diffusée sur BFMTV et BFM Business. Le nouveau Président Directeur Général de l’Inserm, également Président de l’Alliance pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) a rappelé le rôle central de l’Inserm en tant que premier organisme de recherche biomédicale européen et a souligné l’importance d’investir dans la recherche pour « garantir demain des ressources nouvelles » dans un contexte économique défavorable.

BFM Business, 27/09, BFM TV, 28/09

Bruno Estour, Natacha Germain et Bogdan Galusca, du service d’endocrinologie, nutrition et troubles du comportement alimentaire du Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Etienne ont étudié des personnes atteintes de maigreur constitutionnelle. Selon Bogdan Galusca: « la maigreur en général concerne 3% de la population ». De nouveaux travaux sont menés au CHU de Saint-Etienne pour découvrir ce qui permettrait à ces patients de prendre du poids.

Le Parisien, 29/09

A l’occasion de la première Journée française de l’urticaire, le 3 octobre, Le Parisien consacre un article à cette maladie, « trop souvent confondue avec de l’eczéma ». Selon le journal, « 15 à 20% de la population présenteront une poussée d’urticaire au cours de leur vie ».

Le Parisien, 29/09

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube