Synthèse de presse

27 octobre 2017

12h14 | Par INSERM (Salle de presse)

Etude sur les bénéfices de l’alimentation bio

Des chercheurs européens se sont penchés sur les vertus de l’alimentation bio pour la santé. Ils recensent une série d’effets bénéfiques pour la santé humaine liée à la production et à la consommation de nourriture sans aucun engrais ni produits phytosanitaires chimiques et observent un large éventail de troubles entraînés par les résidus de pesticides, à commencer par des conséquences néfastes sur le développement cognitif de l’enfant. « La plupart des travaux sur les impacts de la consommation ne différencient pas l’agriculture conventionnelle de celle biologique. Nous faisons aussi face à une hétérogénéité des données », explique Emmanuelle Kesse-Guyot, l’une des auteurs de l’étude, et directrice de recherche d’une équipe, la seule à travailler sur ce sujet en France, précise Lemonde.fr. Les chercheurs de l’étude observent que la consommation fréquente ou exclusive de produits bio pendant la grossesse et durant l’enfance est associée à une prévalence moindre d’allergies et d’eczéma chez les enfants, tout en entraînant une baisse du risque de pré-éclampsie.

Lemonde.fr, 27/10

Un « crayon à ADN » pourrait s’attaquer aux maladies génétiques

Dans une étude publiée dans Nature et reprise par Huffingtonpost.fr, des généticiens américains expliquent avoir réussi à modifier certaines « bases nucléotides » de l’ADN avec un taux de réussite très important et sans effet secondaire. Les chercheurs ont fabriqué une enzyme bien spécifique, appelée ABE, qui réussit, en modifiant leurs atomes, à changer les lettres qui créent les brins d’ADN. Avec cette technique, on pourrait théoriquement « réparer » plus de la moitié des maladies héréditaires dues à une mutation de ces lettres.

Huffingtonpost.fr, 25/10

En Bref

Catherine Vidal, neurobiologiste, membre du comité d’éthique de l’Inserm, coresponsable du groupe de travail Genre et Recherche en Santé, et coauteur de « Femmes et santé, encore une affaire d’hommes ? », était l’une des invitées de RFI dans le cadre d’un sujet sur les femmes et la santé. Elle est ainsi intervenue lors de discussions sur l’observance du respect des prescriptions et la façon dont les femmes se soignent par rapport aux hommes. La présence des femmes dans les disciplines médicales a également été évoquée.

RFI, 26/10

Reprise du communiqué du 20/10 : « Genre et santé : attention aux clichés ! »

L’apnée du sommeil touche environ 4% des adultes en France. Ce trouble, explique France Dimanche, est deux fois moins fréquent chez les femmes que chez les hommes. Il touche majoritairement les plus de 45 ans, mais 2% des enfants de 2 à 6 ans sont concernés. Le plus souvent, selon l’Inserm, « en raison de grosse amygdales et de végétations qui obstruent leurs voies respiratoires ».

France Dimanche, 27/10

C8 a consacré, dans son émission William à midi, un reportage sur les conséquences du changement d’heure. Joëlle Adrien, neurobiologiste et directrice de recherche à l’Inserm, est intervenue dans ce cadre. Elle est notamment revenue sur la synchronisation de l’horloge biologique.

C8, 26/10

 

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube