Synthèse de presse

29 avril 2016

13h37 | Par INSERM (Salle de presse)

L’implication de modifications épigénétiques dans le déclenchement d’un épisode psychotique

Le site de Science et Avenir précise qu’une étude de l’Université Paris Descartes, de l’Inserm et du Centre Hospitalier Sainte-Anne, montre que des modifications épigénétiques, détectables par simple prélèvement sanguin, accompagnent l’émergence d’un épisode psychotique chez des jeunes à risque. Une piste pour mieux dépister et soigner les troubles psychotiques, rapporte Scienceetavenir.fr.

Retrouvez le communiqué « Comment expliquer l’entrée dans la psychose ? » sur la salle de presse.

Scienceetavenir.fr, 28/04

« La thérapie génique n’est pas une solution à toutes les maladies »

Selon Arnold Munnich, pédiatre-généticien, chef du département de génétique médicale de l’hôpital Necker-Enfants malades à Paris, la thérapie génique n’est pas la solution à toutes les maladies. Il explique ainsi dans un entretien à Libération : « Nous ne sommes pas réductibles à une molécule d’ADN », précisant que la thérapie génique « a un champ d’application, certes indiscutable, mais restreint, limité surtout au champ des maladies immunologiques et hématologiques ». Il préfère croire à la prévention plutôt qu’à la prédiction fondée sur le génome. Selon lui, « il faut aller vers une génétique plus modeste, moins triomphante, vers une parole plus prudente, moins idéologique. Et diversifier les approches ».

Libération, 29/04

En Bref

Sanofi a proposé de racheter la biotech américaine Medivation, qui dispose d’un portefeuille prometteur en cancérologie, pour 9 milliards de dollars. Cette opération s’inscrirait dans la stratégie du laboratoire présentée par Olivier de Brandicourt, qui est de « rebâtir notre position en oncologie, l’une des plus importantes aires thérapeutiques et qui connait le développement le plus rapide ».

Les Echos, 29/04

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube