Synthèse de presse

29 septembre 2017

12h19 | Par INSERM (Salle de presse)

Inauguration du centre Broca de neurosciences

« La région Nouvelle Aquitaine a inauguré hier un centre de neurosciences représentant 67 millions d’euros d’investissement, pierre angulaire d’un « Neurocampus » fédérant quelque 650 scientifiques, faisant de Bordeaux le 3e pôle en France pour les neurosciences », rapportent l’AFP ainsi que La Tribune. Et d’ajouter : « Le centre Broca (…) abrite 240 de ces scientifiques sur 15.000 m2, au sein de l’Institut des maladies neurodégénératives (IMN) et de l’Institut interdisciplinaire des neurosciences (IINS), spécialisé notamment dans l’activité cérébrale, les réseaux neuronaux, et l’imagerie super-résolution, deux unités mixte de recherche lancée en 2011 ». L’agence de presse rappelle que « le projet Neurocampus [est] sous quatre tutelles scientifiques (Université de Bordeaux, CNRS, Inserm, Inra) ».

AFP, 28/09, La Tribune, 29/09

Athérosclérose : protéger ses artères

Pourquoidocteur.fr et Topsante.com rapportent qu’une étude menée par des chercheurs de l’Unité Inserm 970 « Centre de Recherche Cardiovasculaire de Paris », publiée dans la revue PNAS, a montré qu’un processus cellulaire, l’autophagie, jouait un rôle protecteur essentiel, en limitant la capacité des dépôts à s’attacher aux parois des artères. « L’autophagie est un processus intracellulaire par lequel la cellule dégrade une portion de son cytoplasme (contenu de la cellule entre la membrane et le noyau) pour faire face à un stress ou un manque de nutriments », explique l’Inserm. Les chercheurs ont montré que les frottements causés par le sang sur les parois artérielles jouaient un rôle essentiel dans l’autophagie. Plus les frottements sont élevés, plus l’autophagie est stimulée, et moins les athéromes se forment.

Pourquoidocteur.fr, Topsante.com, 28/09

Reprise du communiqué du 28/09 « Comment les artères se protègent-elles de l’athérosclérose ?« 

En Bref

Des chercheurs marseillais du Centre de recherche en cancérologie de Marseille, qui travaillaient à l’origine sur la leucémie, ont découvert une nouvelle piste pour mettre au point une pilule contraceptive masculine, rapportent 20Minutes.fr et Topsante.com. Ils ont constaté que les souris dépourvues de la protéine JAM-C devenaient stériles. Elle serait également indispensable à l’étape de la polarisation qui donne cet « aspect en têtard, si caractéristique des spermatozoïdes », précise l’Inserm qui a repris l’étude. Ces travaux sont publiés dans la revue PLoS Genetics.

20Minutes.fr, Topsante.com, 28/09

Bruno Lina, directeur de recherche Inserm et chef de service du laboratoire de virologie des Hospices civils de Lyon, explique à Relaxnews que la campagne de vaccination contre la grippe, qui sera lancée début octobre, mettra cette année l’accent sur la responsabilité individuelle et collective pour limiter le risque de contamination. Selon lui, « il faut combiner la vaccination et les comportements qui visent à réduire le risque de contamination comme les mesures d’hygiène, la logique d’évitement du virus ».

Relaxnews, 28/09

Les Echos rendent compte des « microalgues qui produisent des hydrocarbures « bio » ». Une équipe de chercheurs de l’Institut de biosciences et de biotechnologies d’Aix-Marseille (Biam), issus de l’Inserm, du CEA, du CNRS, de l’ESRF, des universités de Grenoble Alpes et Paris-Sud, ont découvert, parmi les très nombreuses protéines constituant plus de la moitié des algues vertes unicellulaires d’eau douce, les chlorelles, une photo-enzyme extrêmement rare.

Les Echos, 29/09

Dans une étude publiée dans le journal Science, des chercheurs expliquent pour la première fois comment le virus Zika autrefois relativement inoffensif est devenu une menace pour la santé publique mondiale. Une seule mutation survenue autour de 2013 dans l’une des protéines du virus, appelée pRM, serait à l’origine des graves malformations du fœtus constatées, révèle l’étude.

AFP, 28/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube