Synthèse de presse

30 juin 2017

12h34 | Par INSERM (Salle de presse)

Emissions d’obligations par la Banque mondiale contre les pandémies

La Banque mondiale a émis, le 28 juin, 320 millions de dollars de « pandemic bonds », des fonds qui ont pour objectif un accès facilité et rapide, afin de combattre la maladie avant qu’elle ne se répande massivement, par manque de moyens financiers. Les Echos expliquent que « le souvenir dramatique de l’épidémie d’Ebola, qui a fait 11 000 morts en 2014, est en effet toujours vivace ». Selon la Banque mondiale, si une aide financière était arrivée dès le déclenchement de l’infection, le nombre de victimes aurait été dix fois moindre.

Les Echos, 30/06

Une faible dose d’aspirine quotidienne permettrait de réduire le risque de pré-éclampsie de la femme enceinte

Une nouvelle étude de chercheurs du King’s College de Londres et de l’université d’Exeter (Grande-Bretagne) révèle que prendre une petite dose d’aspirine au coucher pourrait diminuer le risque de naissance prématurée chez la femme enceinte atteinte de pré-éclampsie, une maladie grave associée à l’hypertension artérielle. Selon l’Inserm, la pré-éclampsie est un syndrome assez fréquent et gravissime durant la grossesse. L’équipe de chercheurs britanniques, dont l’étude est publiée dans la revue New England Journal of Medicine, a découvert que la prise de 150 mg d’aspirine au coucher réduisait de 62% le risque de prématurité liée à l’éclampsie et survenant avant 37 semaines.

Relaxnews, 29/06

En Bref

Science et Vie indique qu’une équipe internationale a confirmé le lien entre les mutations d’un gène et certaines déficiences intellectuelles. Selon Frédéric Laumonier (Inserm/université de Tours), « il s’agit d’une avancée importante pour comprendre les troubles autistiques et les déficiences intellectuelles ».

Science et Vie, 01/07

Reprise du communiqué du 04/05 « Autisme et déficiences intellectuelles : la communication entre les neurones mise en cause« 

Des chercheurs américains ont identifié une mutation génétique présente chez 30% des centenaires. Selon leurs calculs, les hommes qui la possèdent vivraient 10 ans de plus que la moyenne. Martin Holzenberger, directeur de recherche à l’Inserm, explique que « cette mutation a un effet indirect sur le taux d’IGF-1 circulant, un facteur qui est associé à la durée de vie chez presque toutes les espèces, du ver à l’homme.».

Science-et-vie.com, 29/06

Reprise du communiqué du 19/06 « Contre Alzheimer, des neurones en autodéfense« 

L’Humanité explique que « des citoyens souffrant de pathologies respiratoires ont décidé de porter plainte contre l’Etat pour « carence fautive » en matière de lutte contre la pollution de l’air ». Selon le quotidien, il s’agit d’« une mobilisation citoyenne inédite ».

L’Humanité, 30/06

Science et Vie note que si le traitement est commencé tôt, l’espérance de vie des personnes infectées par le VIH est de 78 ans, à peine un an de moins que celle des hommes en France. Sophie Grabar (Inserm/Sorbonne Universités), l’une des épidémiologistes ayant participé à l’étude, explique : « Cela signifie qu’une trithérapie commencée très tôt permet aux séropositifs de vivre quasiment aussi longtemps que les séronégatifs. C’est un argument très fort en faveur du dépistage ».

Science et Vie, 01/07

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube