Synthèse de presse

31 août 2012

13h34 | Par INSERM (Salle de presse)

Le gouvernement travaille sur les salles de consommation pour toxicomanes

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a réagi aux déclarations du député PS de Paris, Jean-Marie Le Guen, favorable aux « salles de consommation » pour les toxicomanes. « Je travaille sur cette question depuis plusieurs semaines, a déclaré la ministre. Pas de décision dans les jours qui viennent mais je pense que nous serons prêts assez rapidement. » Peu de temps auparavant, Jean-Marie Le Guen avait reçu le soutien du président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui s’était déjà prononcé en faveur des « salles de shoot »durant la campagne présidentielle. Cette mesure est également défendue par un collectif rassemblant Médecins du Monde, Aides et Act Up, qui souligne que « ce dispositif est validé dans de nombreux pays, et permet de toucher les usagers les plus précaires. C’est pour nous une urgence sanitaire »Libération indique que l’Inserm a déjà mis en lumière les bénéfices thérapeutiques de ces salles. En revanche, l’UMP a réaffirmé son opposition estimant qu’une telle mesure entrainerait une « banalisation », voire une « légalisation » de la consommation des drogues dures. Enfin, Libération souligne une « anomalie » du système de santé français : depuis six mois, la mission interministérielle de lutte contre les drogues et la toxicomanie (Mildt) n’a plus de président en titre.

Libération, 31/08, LCI, Europe 1, France Inter, 30/08

En Bref

Dans un dossier, Le Monde évoque les sujets les plus sensibles qui seront abordés – ou non – lors des Assises de l’Enseignement supérieur, entrées en phase active entre les 28 et 31 août, avec une cinquantaine d’auditions menées à l’Assemblée nationale. Si les acteurs s’accordent à demander la fin du morcellement et de l’atomisation de la recherche française, les modalités de mise en œuvre restent très délicates. Le Monde évoque ainsi les réticences fortes que soulèverait toute tentative de fusion des grands organismes de recherche, tels que le CNRS ou l’Inserm. Le Monde, 31/08
Le Nouvel Économiste publie un portrait d’Etienne Baulieu, médecin-chercheur émérite à l’Inserm. La revue souligne le caractère atypique de la démarche de ce scientifique, qui « a choisi de ne pas s’enfermer dans un champ de recherche, mais de travailler en fonction des portes qui s’ouvrent devant lui, à chaque avancée scientifique. » À l’origine de la pilule du lendemain et de la DHEA, Etienne Baulieu travaille actuellement sur les maladies cérébrales dégénératives, telles que la maladie d’Alzheimer.  Le Nouvel Économiste, 30/08
Le marathon de l’extrême, l’Ultra-trail du Mont-Blanc (UTMB), va avoir lieu ce week-end. À cette occasion, plusieurs chercheurs vont se pencher sur la capacité d’endurance des femmes qui y participent. Guillaume Millet, chercheur détaché à l’Inserm, expert en physiologie du sport (Université de St-Etienne), a ainsi expliqué à l’AFP, que « les troubles aigus associés à la pratique de l’ultra-marathon sont largement méconnus chez les femmes, qui représentent 10 à 15% des participants. Jusque-là nous avions étudié les conséquences biologiques et les mécanismes de fatigue neuromusculaire seulement chez des ‘traileurs’ hommes ».  AFP, 30/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube