Synthèse de presse

31 juillet 2015

12h08 | Par INSERM (Salle de presse)

Réévaluer les risques des radiations après Hiroshima

Dans Sciences et Avenir, Annie Thébaud-Mony, directrice honoraire à l’Inserm, explique, 70 ans après Hiroshima et Nagasaki, que « le risque des faibles doses de radiations doit être réévalué ». Selon elle, « les effets biologiques des radiations ionisantes sont désormais connus pour être beaucoup plus diversifiés et complexes » que ce qu’ont montré les observations effectuées sur les survivants des bombardements atomiques au Japon, qui sont utilisés pourtant comme référence. Pour une meilleure appréciation du risque, elle estime que tous les travailleurs de l’industrie nucléaire « devraient bénéficier d’un suivi médical post-exposition et post-professionnel gratuit, systématique et obligatoire ».

Sciences et Avenir, 01/08

En Bref

La Croix donne la parole à Yves Charpak, chercheur en épidémiologie. Ce dernier explique que « la tendance dominante dans notre monde en crise n’étant pas orientée vers le partage [de la connaissance] désintéressé et la solidarité, on peut craindre que les scientifiques du XXIe siècle se parlent moins facilement que ceux du XXe ».

La Croix, 31/07

Le Ice Bucket Challenge (« défi du seau d’eau glacée ») a été relancé à Paris afin de financer la recherche sur la maladie de Charcot, rapporte France 3. Un financement indispensable puisque pour l’instant, il n’existe qu’un médicament qui se contente de « ralentir la maladie mais malheureusement pas suffisamment, en moyenne de 3 mois » explique Séverine Boillée, chercheuse à l’Inserm.

France 3, 30/07

Le Parisien rapporte que 32 familles déposent une plainte suite à des lots du vaccin Meningitec contre la méningite C défectueux. Ces lots contenaient trop de particules de métaux et le laboratoire qui les produit n’a signalé le problème que deux ans après la fabrication.

Le Parisien, 31/07

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube