Synthèse de presse

04 janvier 2013

11h57 | Par INSERM (Salle de presse)

La consommation excessive d’alcool tôt dans l’adolescence rend plus vulnérable 

L’AFP rend compte d’une étude menée sur le rat par une équipe de l’Inserm et publiée dans la revue Neuropharmacology, qui montre que « la consommation excessive d’alcool durant la première partie de l’adolescence rend ensuite plus vulnérable face à l’alcool ». L’équipe du Pr Mickael Naassila, directeur du Groupe de recherche sur l’alcool et les pharmacodépendances (GRAP), à Amiens, a imité, dans cette étude, chez le « rat adolescent » (âgé de 30 à 40 jours) des situations de « binge drinking » (consommations massives, rapides et ponctuelles d’alcool). Ces résultats confirment l’observation faite chez l’homme « où les sujets exposés précocement (entre 13 et 16 ans) ont deux fois plus de risque de devenir dépendants à l’alcool par rapport aux personnes exposées à l’alcool plus tardivement (entre 17 et 21 ans) », indique l’agence de presse. L’équipe du Pr Naasila a constaté une « modification à long terme » de la réactivité du « noyau accumbens », qui est la structure clé de l’addiction à l’alcool dans le cerveau, ajoute l’AFP.

AFP, 03/01
Brève : Que risque-t-on à boire jeune ?

En Bref

Nathalie Bajos, sociologue et démographe à l’Inserm, Danielle Hassoun, gynécologue, Caroline Moreau, épidémiologiste à l’Inserm, et Alfred Spira, épidémiologiste à l’université Paris-Sud, donnent leur point de vue dans Libération sur « le bon usage de la pilule ». Ils expliquent que les pilules de 3e génération « n’apportant pas de bénéfices par rapport aux deuxièmes générations, il conviendrait de proposer d’abord aux femmes qui ne supportent pas leur pilule une autre pilule de 2e génération, voire une autre méthode efficace de contraception (…) ». Libération, 04/01
Courrier International publie un article de The Economist portant sur les recherches menées en vue de développer des appareils portables permettant aux consommateurs de recueillir eux-mêmes leurs propres données médicales et de faire leur propre diagnostic. Un concours (le « Qualcomm Tricorder X Prize ») a été lancé par la Fondation X Prize, afin de « créer une plateforme portable permettant aux particuliers de diagnostiquer une quinzaine de pathologies, de la pneumonie au diabète, en passant par l’apnée du sommeil, sans avoir à faire appel à un médecin ou à un autre professionnel de santé », explique The Economist. Le journal souligne que « tout dispositif transformant un smartphone en un outil de surveillance et de diagnostic médical trouvera un marché ». Courrier International, 03/01
Janssen Therapeutics, filiale du groupe américain Johnson & Johnson, a obtenu, le 31 décembre, grâce à une procédure accélérée, le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) pour commercialiser aux Etats-Unis le Sirturo, son nouveau traitement contre la tuberculose multirésistante (TB-MR), indique Le Monde. Pour le moment, seuls des essais cliniques de phase 2 ont été menés pour démontrer l’efficacité de ce médicament. Le Monde, 04/01
La société lyonnaise Alizé Pharma a lancé le programme de recherche collaborative Premag, indiquent Les Echos. Ce projet a pour objectif de développer un médicament de nouvelle génération d’Alizé Pharma « pour le traitement des troubles métaboliques, ainsi que de nouveaux biomarqueurs dédiés à la cardioprotection et à la régénération musculaire », ajoute le quotidien. Labellisé par les pôles de compétitivité Lyonbiopôle et Medicen, il est doté d’un budget total de 3,9 millions d’euros, qui sera en partie « couvert par des subventions qui pourront atteindre 1,5 million d’euros (…) ». Les Echos, 04/01

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube