Synthèse de presse

05 août 2016

12h34 | Par INSERM (Salle de presse)

Les laboratoires s’activent pour trouver un vaccin contre Zika

Les recherches sur Zika bénéficient d’un engouement mondial depuis quelques mois, indique Le Figaro. L’Institut de recherche biomédicale de l’armée américaine, l’hôpital new-yorkais Beth Israel et la faculté de médecine de Harvard ont réalisé avec succès des essais précliniques de vaccins contre Zika sur des macaques et des souris. Des essais cliniques vont être menés sur des volontaires d’ici la fin de l’année, annoncent l’AFP et Le Figaro. Par ailleurs, l’Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) a annoncé le lancement d’un essai clinique chez 80 volontaires sains âgés de 18 à 35 ans. « C’est le second vaccin expérimenté chez l’homme » rapporte Le Figaro.

AFP, 04/08, Le Figaro, 05/08

Un nouveau cas de dyspraxie diagonistique

En association avec des neurologues de l’hôpital Henri-Gastaut (Marseille) et des chercheurs du CNRS et de l’Inserm, l’équipe du professeur Olivier Felician, du service de neurologie et neuropsychologie du CHU de La Timone à Marseille, a rapporté un nouveau cas de dyspraxie diagonistique, soit un comportement conflictuel entre les deux mains. Ce cas diffère toutefois de ceux déjà observés auparavant, souligne Sciencesetavenir.fr. Le patient, explique le support, était né avec une absence totale de corps calleux dans le cerveau et n’avait donc pas, comme les autres, subi une callosotomie dans le cadre d’un traitement neurochirurgical.

Sciencesetavenir.fr, 04/08

En Bref

Des chercheurs de l’Unité mixte de service 27 Inserm/CEA (MIRCEN, Fontenay-aux-Roses) ont utilisé une nouvelle modalité d’utilisation de l’IRM, le CEST (Chemical Exchange Saturation Transfer) qui permet d’observer le cerveau de façon plus précise. Grâce à cette technologie, « ils ont pu identifier dans le cerveau d’animaux, le glutamate, le biomarqueur de la maladie de Huntington » rapporte Topsante.com. La technique pourrait permettre de suivre l’évolution de la maladie et d’évaluer l’efficacité thérapeutique de futurs traitements.

Topsante.com, 04/08

Une étude parue cette semaine dans The Lancet affirme que les personnes souffrant d’éléphantiasis, une maladie tropicale causée par un ver parasite, auraient deux fois plus de risques de contracter le virus du sida. Les adolescents et les jeunes adultes seraient particulièrement concernés. Toutefois, précise Le Temps, les chercheurs admettent qu’il s’agit d’une corrélation et non d’un lien de cause à effet prouvé.

Le Temps, 04/08

GSK a obtenu le feu vert pour la commercialisation en Europe d’un traitement innovant pour soigner les « enfants bulles » privés de défenses immunitaires en raison d’une affection génétique rare. Ce médicament fonctionne grâce à la méthode de la thérapie génique, soit l’introduction d’un gène fonctionnel remplaçant le gène défectueux, explique La Tribune. Fin juillet, l’Italie est devenue le premier pays à accepter de rembourser intégralement le traitement.

La Tribune, 05/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube