Synthèse de presse

05 décembre 2014

12h43 | Par INSERM (Salle de presse)

Nathanaël Jarrassé décrit le « mythe de l’humain augmenté » pour Libération

Dans une tribune que publie Libération, Nathanaël Jarrassé, chercheur à l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (Inserm/CNRS/UPMC), s’intéresse au « mythe de l’humain augmenté ». Ce dernier regrette un « décalage » entre « les représentations collectives », fantasmées, et la perception des « indéniables, mais patientes, innovations de la recherche ». Selon lui, une des conséquences de ce décalage serait de « susciter chez les patients amputés une perception biaisée de la réalité technique », soulignant qu’ « il n’existe, parmi les prothèses corporelles disponibles actuellement, rien de permanent, rien de « fusionné » avec le corps, et rien de réellement contrôlable par la « pensée » ».

Libération, 05/12

Ebola : début de l’essai sur l’antiviral Favipiravir en décembre

Jean-François Delfraissy, coordinateur français de la lutte contre le virus Ebola, a indiqué à l’AFP que l’essai conduit par l’Inserm, visant à tester l’efficacité de l’antiviral japonais Favipiravir sur les malades d’Ebola en Guinée, « devrait débuter avant la fin de l’année ». Les premiers résultats devraient être connus vers la fin du premier trimestre 2015. Devant initialement débuter en novembre, l’essai aurait « pris du retard » à cause des « contraintes réglementaires », explique le professeur Delfraissy. Ce dernier ajoute par ailleurs : « On n’attend pas un miracle mais un signal qui permettrait de dire qu’il y a une certaine efficacité, soit sur la mortalité soit sur la charge virale Ebola ».

Retrouvez plus d’informations sur la mobilisation de la recherche française dans le dossier dédié sur la salle de presse.

AFP, 04/12
Nice Matin, 05/12

En Bref

A l’occasion du lancement de la 28e édition du Téléthon, France Inter s’est penchée sur les maladies orphelines et les maladies rares. Ségolène Aymé, directrice de recherche à l’Inserm, a notamment évoqué le « manque d’intérêt des laboratoires pharmaceutiques » pour ce type de maladies. Ces dernières seraient, par ailleurs, « trop rares » pour être enseignées aux médecins au cours de leurs études.

 France Inter, 04/12

L’Humanité s’intéresse aux « fièvres hémorragiques » qui seraient « dans l’ombre d’Ebola ». Selon le quotidien une « quinzaine de fièvres hémorragiques virales (FHV) ont été recensées (…). » Ces dernières se caractérisent par « des apparitions irrégulières, par un taux de létalité de 50% environ et l’absence de vaccins, […], faute d’intérêts pour des maladies considérées comme rares et non rentables ».

L’Humanité, 05/12

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube