Synthèse de presse

05 juillet 2013

12h03 | Par INSERM (Salle de presse)

Des scientifiques japonais réussissent à créer un foie humain

Des chercheurs japonais sont parvenus à faire « pousser » in vitro des foies humains, rapportent Le Figaro et France 5. Ce travail, réalisé par Takanori Takebe, de l’université de Yokohama et ses collègues, et publié dans Nature, a consisté à mettre en culture commune trois types différents de cellules permettant de fabriquer des « embryons » de foie, également appelés bourgeons. Le quotidien explique que « des cellules humaines hépatiques dérivées de cellules souches, des cellules de cordon ombilical et des cellules issues de la moelle osseuse disposées dans un même récipient se sont spontanément assemblées dans des structures 3D de foie de 4 à 5 mm de diamètre en quelques jours ». Les chercheurs « ont transplanté ces organes miniatures chez des souris dans des zones anatomiques facilement observables – le crâne et l’abdomen », ajoute le journal. Ils ont alors constaté que le greffon avait pris et remplissait les fonctions de l’organe. Selon le journal, ce travail permet d’espérer « disposer à moyen terme d’une alternative aux transplantations de foie grâce au don d’organe ». En attendant, ces greffons pourraient servir à l’évaluation de la toxicité hépatique des médicaments.

France 5, 04/07, Le Figaro, 05/07

L’hépatite B trop peu combattue en France

Selon une étude publiée récemment dans la revue BMC Public Health, « l’hépatite B reste insuffisamment combattue en France », souligne Le Figaro. « Des progrès restent à faire » en France en matière d’information, de dépistage et de prévention de l’hépatite B, selon l’étude. Ce volet de l’enquête KAPB, coordonnée par l’Observatoire régional de santé d’Ile-de-France en collaboration avec l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé et l’Institut de veille sanitaire, portant pour la première fois sur cette maladie, a interrogé plus de 9 000 Français âgés de 18 à 69 ans et résidant en métropole. Il en ressort que seulement 70% des personnes interrogées savent que le virus de l’hépatite B est transmissible lors des rapports sexuels sans préservatifs. Par ailleurs, seules 27% des personnes sondées indiquent avoir été dépistées contre cette maladie, contre 61% qui ont fait cette démarche au moins une fois dans leur vie vis-à-vis du VIH. En outre, la couverture vaccinale « reste notoirement insuffisante », souligne le journal. 47% des répondants (55% pour les sujets à risques) déclarent s’être fait vacciner. Les auteurs de l’étude appellent à « augmenter le dépistage et la vaccination des personnes les plus à risques ».

Le Figaro, 05/07

En Bref

Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’université Paris-Diderot, analyse dans une interview à Libération « les craintes populaires face aux technologies [antennes-relais, gaz de schiste, OGM…], qui se manifestent dans les débats publics ». Il souligne que le « phénomène de confiance est grippé dans nos démocraties dès lors qu’il s’agit du public et de ses relations avec le corpus scientifique. Et l’une des raisons majeures en est cette avarice cognitive qui nous fait préférer l’information – même rare et controversée – qui confirme notre préjugé, plutôt que l’analyse laborieuse du corpus de connaissances disponibles sur un sujet ». Libération, 05/07
Figaro Magazine indique que la fédération Trisomie 21 organise son université d’été les 5, 6 et 7 juillet à Saint-Etienne. Les thèmes de cette université seront l’accompagnement des personnes trisomiques et les traitements à venir. Le Dr Bénédicte de Fréminville explique, concernant la recherche, que « l’équipe du Dr Renaud Touraine, au CHU de Saint-Etienne, va conduire un essai thérapeutique sur un extrait de thé vert, l’épigallocatéchine gallate (EGCG). Cette molécule est capable d’inhiber les enzymes qui codent pour un gène impliqué dans les troubles de l’intelligence des personnes trisomiques ». Par ailleurs, ajoute-t-elle, cette même équipe va démarrer un essai thérapeutique en lien avec les laboratoires Roche, en vue de corriger les anomalies du fonctionnement du système nerveux central. Figaro Magazine, 05/07
Le Tribunal de l’Union européenne « a désavoué hier l’exécutif européen » en annulant sa décision de refuser de mettre sur le marché un médicament orphelin, l’Orphacol, destiné à traiter une maladie rare et mortelle du foie, indique Libération. « Pendant presque quatre ans, la Commission s’est acharnée, en s’appuyant sur des arguments juridiques balayés par le Tribunal de l’Union européenne », contre l’Orphacol du petit laboratoire français CTRS, explique le quotidien. Libération, 05/07

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube