Synthèse de presse

07 juin 2013

12h14 | Par INSERM (Salle de presse)

Congrès annuel de l’Asco à Chicago : les thérapies contre le cancer de plus en plus ciblées

Le Figaro et Libération rendent compte du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (Asco), qui s’est déroulée du 31 mai au 4 juin à Chicago. Une série d’études sur les thérapies ciblées, présentées lors de ce congrès, « accréditent l’idée que [cette approche thérapeutique va] prendre une place de plus en plus importante aux côtés, voire en remplacement des traitements de référence », explique Le Figaro. Le Pr Agnès Buzyn, présidente de l’Institut national du cancer (Inca), souligne : « On sait maintenant qu’il n’y aura pas un unique remède miracle contre le cancer, mais des dizaines de médicaments qui vont être bénéfiques à des petits groupes de patients. A nous de savoir les utiliser ». Le quotidien explique que les thérapies ciblées ont par exemple bouleversé « la prise en charge du cancer du poumon », dont une dizaine de mutations génétiques sont aujourd’hui connues. Dans une interview accordée à Libération, la présidente de l’Inca, souligne que « Ce n’est pas ni une, ni dix, mais des centaines de molécules qui sont en développement. Elles ne relèvent en rien de la chimiothérapie classique, ce sont des thérapies ciblées ». Et d’ajouter : « Il n’y aura pas une nouvelle chimiothérapie à tester mais 10 à 20 qui pourraient arriver tous les ans ».

Le Figaro, Libération, 07/06

 Un rapport sur les vrais dangers de l’alcool

Un rapport sur les « dommages liés aux addictions et les stratégies validées pour réduire ces dommages », rédigé par une quinzaine de professeurs de santé publique, psychiatres, addictologues et criminologues, doit être remis aujourd’hui à la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), rapporte Aujourd’hui en France. Le quotidien, qui s’est procuré le document, indique que, selon celui-ci, « les ravages provoqués par l’alcool concernent non seulement ceux qui ne peuvent plus s’en passer (49 000 morts par an), mais aussi leur entourage ». En effet, « 25% des condamnations sont directement liées à l’alcool », de même que 40% des violences conjugales et 30% des viols, révèle le rapport. Les auteurs soulignent l’urgence d’informer les Français et d’interdire la publicité pour l’alcool sur Internet. Ils appellent également les pouvoirs publics à relever massivement les taxes sur le tabac, l’alcool et le vin. Selon eux, « le produit de ces taxes devrait être affecté à la prévention, aux soins et à la recherche ».

Aujourd’hui en France, 07/06

En Bref

La société Prenyl B, créée en 2009, qui « est issue des recherches du généticien Nicolas Levy et du biologiste Pierre Cau, connaît un développement exponentiel », soulignent Les Echos. Son chiffre d’affaires a atteint 2,6 millions d’euros l’année dernière. Son produit phare est un sérum anti-âge, baptisé Neostem, qui contient deux principes actifs – l’oméga statine et le Z-dronate – « dont la combinaison évite la toxicité de la progérine », protéine néfaste quand elle s’accumule dans le noyau cellulaire, comme c’est le cas chez les enfants atteints de la Progeria. Une partie des bénéfices de Prenyl B est utilisée pour financer un laboratoire sur les maladies rares. Les Echos, 07/06

L’Usine Nouvelle consacre un article au quartier de Gerland, à Lyon, hub du pôle de compétitivité de Lyonbiopôle, qui « se renforce et veut élargir son champ d’action à la santé », explique la revue. Un centre mondial de recherche en infectiologie doit voir le jour. Cette structure permettra de regrouper 150 chercheurs de Sanofi et Merial. Olivier Charmeil, PDG de Sanofi Pasteur et membre du comité exécutif du groupe pharmaceutique, souligne : « Le choix de Lyon a été notamment motivé par la présence du futur IRT Bioaster, dont Sanofi est l’un des membres fondateurs ». Un premier bâtiment destiné à l’Institut de recherche technologique (IRT) en infectiologie et microbiologie Bioaster permettra d’accueillir des laboratoires de recherche qui pourront utiliser la plate-forme Accinov. En 2017, 30 000 m² propres à Bioaster seront construits. « D’ici là, le laboratoire P4 géré par l’Inserm et consacré à l’étude d’agents hautement pathogènes aura doublé sa capacité », précise L’Usine Nouvelle. L’Usine Nouvelle, 06/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube