Synthèse de presse

12 août 2013

11h57 | Par INSERM (Salle de presse)

Une étude pointe les inégalités sociales en matière de grossesse

Libération s’intéresse à une étude de la Direction de la recherche, des études de l’évaluation et des statistiques qui pointe les inégalités sociales pesant sur la grossesse. Les conclusions de l’étude montrent que le suivi diffère en fonction de la catégorie socio-professionnelle de la future maman. Ainsi, cadres et diplômées bénéficient d’une meilleure surveillance prénatale. Réalisée à partir de l’enquête nationale périnatale de 2010, l’étude de la Drees met en évidence que « Comme en 2003, davantage de femmes jeunes ou de classes sociales défavorisées ont un suivi insuffisant ». Par ailleurs, ce travail a permis de souligner que « Les femmes sans emploi sont deux fois plus nombreuses à déclarer leur grossesse hors délai ». Les inégalités se retrouvent aussi dans la préparation de l’accouchement. 40% des femmes sans profession et 58% des ouvrières non qualifiées bénéficient des séances de préparation remboursées par la Sécurité sociale, contre 92% des cadres. L’étude précise en effet que « la proportion de primipares ayant eu une préparation à la naissance diminue lorsque la femme est très jeune, vit seule, est née hors de France ou n’a pas de couverture sociale pendant sa grossesse ». Enfin, la catégorie sociale et le niveau d’étude peuvent aussi avoir une incidence sur le risque de prématurité et de poids trop légers à la naissance. La part de prématurité est de 3,7% chez les cadres contre 6,1% chez les ouvrières et 7,9% chez les personnels de service

Libération, 10/08

Un nouvel espoir dans la lutte contre le paludisme

Le Figaro note qu’un nouveau vaccin, mis au point par le laboratoire américain Sanaria et testé sur une quarantaine de personnes, a révélé des résultats inédits contre le paludisme. Six personnes, qui avaient reçu les plus fortes doses dans le cadre des essais cliniques, ont été protégées à 100% contre le parasite. Toutefois, en dépit de ces résultats encourageants, l’échantillon humain sur lequel le vaccin a été testé est encore insuffisant pour permettre une diffusion à grande échelle. Ainsi remarque le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national américain des allergies et maladies infectieuses, « Le taux de protection est impressionnant mais le nombre de sujets est relativement faible ». De son côté Robert Sebbag, vice-président de « l’accès aux médicaments » du laboratoire Sanofi, attaché au service des maladies infectieuses de la Pitié-Salpêtrière à Paris, précise dans La Croix que « Ces chercheurs américains ont développé une approche relativement originale. Ils ont pris la souche de parasite du paludisme la plus mortelle, le Plasmodium falciparum. Ils l’ont atténuée puis ont procédé à des injections en intraveineuse au niveau du foie. Les résultats sont intéressants, et cette piste mérite incontestablement d’être creusée ». Toutefois, prévient-il, « même si cette piste confirme son intérêt, il ne faut pas attendre un vaccin avant au moins dix ans ». 

Le Figaro, 10/08, La Croix, 12/08

En Bref

Le Figaro souligne que la publication dans la revue Science des derniers travaux de l’équipe du Pr. Susumu Tonegawa permet de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau. Les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology ont, grâce à l’optogénétique, procédé à l’implantation de faux souvenirs dans la mémoire de souris, et montré que se remémorer un souvenir nécessite une reconstruction susceptible d’induire des modifications. Ainsi relève Susumu Tonegawa, Prix Nobel en 1987 : « Il est tout à fait possible que des événements émotionnellement forts puissent être associés à une expérience passée et conduire à un faux souvenir ». Le Figaro, 12/08
Aujourd’hui en France informe que des fraudeurs ont imité le site Internet de Pfizer pour écouler du faux Viagra en France, via l’adresse www.viagra-pfizer-france.com. Les produits vendus « sont à coup sûr des contrefaçons et représentent un danger pour la santé », affirme Jacques Morenas de l’Agence nationale de sécurité du médicament. Le député de Haute-Garonne, Gérard Bapt, qui a décelé la supercherie, a alerté la ministre de la Santé et l’Ordre des pharmaciens. Le ministère a décidé de porter l’affaire en justice. Aujourd’hui en France, 10/08

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube