Les victimes de maltraitance infantile présenteraient des caractéristiques cérébrales particulières : La maltraitance pourrait modifier durablement le développement de certaines régions du #cerveau avec des effets potentiels sur la #santé psychologique⬇️ bit.ly/3qJOjRL pic.twitter.com/6BTebijd05

Il y a 2 jours De Inserm's Twitter via Twitter Web App

fermer
fermer
RSS Youtube