Archives de la catégorie : Communiqués/Dossiers

Un nouvel outil d’édition du génome au service des maladies héréditaires rares

Des chercheurs de l’Inserm, de l’Université d’Evry, de l’Université Paris-Saclay et du Généthon ont mis au point une nouvelle plateforme pour modifier le génome des cellules souches hématopoïétiques, à l’origine des cellules du sang. L’utilisation de ces outils pourrait apporter de nouvelles solutions thérapeutiques à de nombreux patients atteints de maladies génétiques rares.

Également publié dans Génétique, génomique et bio-informatique | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre le Covid-19

Image de microscopie du Coronavirus SARS-CoV-2 responsables de la maladie COVID-19 accrochés aux cellules épithéliales respiratoires humaines

Une étude révèle que les patients atteints d’une forme grave de Covid-19 présentent un déficit des fonctions de l’immunité innée des cellules myéloïdes (fraction des globules blancs) comme les polynucléaire neutrophiles, monocytes), associé à un taux très élevé de calprotectine, une protéine pro-inflammatoire de la famille des alarmines, dans le sang. Ces résultats permettent de proposer un test diagnostique susceptible d’identifier rapidement les patients risquant de développer une forme sévère de la maladie et ouvrent la voie à une approche thérapeutique inédite : le blocage du récepteur de la calprotectine, une protéine pro-inflammatoire de la famille des alarmines.

Également publié dans Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Résultats de l’étude translationnelle Explore Covid-19

Une équipe de recherche exploratoire marseillaise, baptisée EXPLORE COVID-19, a analysé les cellules immunitaires des patients présentant un COVID-19 à différents stades de la maladie. L’objectif de cette étude était de mieux comprendre la réponse immunitaire chez les patients et d’identifier de nouveaux moyens potentiels de combattre l’infection virale.

Également publié dans Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Punaises de lit : plus de 70 000 consultations en un an en France métropolitaine

En recrudescence dans le monde entier, les punaises de lit sévissent également en France. Afin d’objectiver leur retentissement sur la santé, la Direction générale de la santé a financé une étude du réseau Sentinelles, dont les premiers résultats viennent d’être publiés. Une série de recommandations, axées notamment sur la prévention seront étudiées.

Également publié dans Santé publique | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Covid-19 : l’association prometteuse du remdesivir et du diltiazem ouvre de nouvelles pistes thérapeutiques

Alors que la pandémie de Covid-19 se poursuit, trouver un traitement permettant de lutter efficacement contre la maladie reste un enjeu majeur de la recherche. Des chercheurs de l’Inserm, du CNRS, de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et de l’ENS Lyon au sein du Centre international de recherche en infectiologie ont mis au point une stratégie unique de sélection, d’évaluation et de repositionnement de médicaments déjà sur le marché pour évaluer leur effet contre le SARS-CoV-2.

Également publié dans Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Les survivants d’Ebola présentent des anomalies sévères du système immunitaire deux ans après leur maladie

Quatre ans après la fin de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, et alors que la maladie continue de faire des ravages en RDC, la communauté scientifique s’interroge sur les séquelles qui peuvent subsister chez les survivants. Pour en apprendre plus, des chercheurs de l’Inserm et de l’Université Paris-Est Créteil à l’Institut de Recherche vaccinale se sont intéressés à l’évolution du profil immunitaire de ces personnes.

Également publié dans Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Une étude préclinique montre que l’hydroxychloroquine n’a pas d’effet antiviral contre le SARS-CoV-2 in vivo

Les résultats d’une étude sur les effets de l’hydroxychloroquine, associée ou non à l’azithromycine, dans un modèle d’infection expérimentale chez le macaque par le virus SARS-CoV-2, l’agent infectieux responsable de la pandémie de la COVID-19, font l’objet d’une publication dans la revue Nature le 22 juillet 2020.

Également publié dans Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Une nouvelle méthode pour percer les mystères du vivant

Comprendre la structure en trois dimensions de l’ADN et de l’ARN et la manière dont ils interagissent avec d’autres molécules est nécessaire à l’avancement de la recherche biomédicale et au développement de médicaments. Une équipe menée par la chercheuse Inserm Valérie Gabelica au sein du laboratoire Acides nucléiques : régulations naturelle et artificielle (ARNA, Inserm/CNRS/Université de Bordeaux) a développé une méthode innovante couplant spectrométrie de masse et lumière polarisée circulairement, permettant de mieux caractériser ces différentes interactions moléculaires.

Également publié dans Bases moléculaires et structurales du vivant, Technologie pour la sante | Mots-clefs : | Commentaires fermés

L’Inserm lance une plateforme d’évaluation des candidats vaccins contre le Covid-19 pour la réalisation d’essais de qualité à grande échelle

L’Inserm, avec l’appui du réseau REACTing, de Santé publique France, des CHU et du collège des enseignants en médecine générale, lance une plateforme d’évaluation clinique des candidats vaccins contre le Covid-19, baptisée COVIREIVAC. Elle permettra de les tester de manière rigoureuse et d’obtenir de solides données sur leur capacité à induire une réaction immunitaire (immunogénicité) ainsi que sur leur sécurité.

Également publié dans Institutionnel et évènementiel, Santé publique | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Maladie de Huntington : des anomalies cérébrales détectables dès le stade embryonnaire

La maladie de Huntington est une maladie neurologique génétique qui apparaît généralement à l’âge adulte. Des équipes de chercheurs et de cliniciens ont découvert des anomalies cérébrales dans des cerveaux d’embryons humains porteurs de la mutation responsable de la maladie de Huntington.

Également publié dans Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie | Mots-clefs : | Commentaires fermés
fermer
fermer
RSS Youtube