Archives de la catégorie : Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie

Troubles développementaux de la coordination ou dyspraxie, une expertise collective de l’Inserm

L’Inserm publie une nouvelle expertise collective sur le trouble développemental de la coordination (TDC), ou dyspraxie. Elle repose sur l’étude, par un groupe d’experts, de plus de 1400 articles scientifiques pour explorer ce trouble encore méconnu mais qui touche environ 5 % des enfants.

Également publié dans Communiqués/Dossiers, Institutionnel et évènementiel, Santé publique | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Des erreurs à l’origine de la créativité de l’esprit humain ?

Une grande partie de nos choix n’est pas motivée par la curiosité, mais par des erreurs résultant des mécanismes cérébraux impliqués dans l’évaluation de nos options.

Également publié dans Communiqués/Dossiers | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Comment les personnes autistes éviteraient les situations socio-émotionnelles

Le manque de flexibilité cognitive est une des hypothèses mises en avant pour expliquer les comportements répétitifs des personnes présentant des troubles du spectre de l’autisme. Et si ce n’était pas le cas ? C’est ce que suggèrent les travaux d’une équipe de chercheurs de l’Inserm et de l’université de Tours qui ont suivi par IRM l’activité cérébrale de participants autistes et non-autistes face à des situations similaires à celles posant problème aux personnes autistes au quotidien.

Également publié dans Communiqués/Dossiers, Technologie pour la sante | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Nouvelle découverte sur la stabilisation de nos souvenirs pendant le sommeil

Des scientifiques ont démontré que les ondes delta émises pendant notre sommeil jouent un rôle essentiel lors de la formation des souvenirs à long terme.

Également publié dans Communiqués/Dossiers | Mots-clefs : | Commentaires fermés

La science agit pour l’égalité homme/femme

Violetta Zujovic, chercheuse à l’Inserm et ses collègues du comité XX initative regroupés au sein de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (Inserm/CNRS/Sorbonne Université) à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, expliquent comment une approche neuroscientifique permet de lutter plus efficacement contre les inégalités femmes/hommes.

Également publié dans Communiqués/Dossiers | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Lire les sons du langage : une aire du cerveau spécialisée dans la reconnaissance des graphèmes

Une étude a permis d’analyser les mécanismes de la lecture à l’œuvre chez les adultes. Les chercheurs ont identifié une région cérébrale du cortex visuel qui serait responsable de la reconnaissance des graphèmes, c’est-à-dire des lettres ou groupes de lettres transcrivant un son élémentaire de la langue parlée (phonèmes).

Également publié dans Communiqués/Dossiers | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Le sport a ses bienfaits mais attention aux excès

Une étude montre qu’un entraînement physique intense peut nuire aux capacités cérébrales, en particulier au contrôle cognitif.

Également publié dans Communiqués/Dossiers | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Une nouvelle méthode plus efficace pour diagnostiquer Alzheimer

Selon une nouvelle étude de l’Inserm, l’analyse de la morphologie des sillons corticaux permettrait de reconnaître la maladie d’Alzheimer dans 91 % des cas.

Également publié dans Communiqués/Dossiers | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Des neurones en ébullition pendant le sommeil

Une équipe Inserm décrit pour la première fois le comportement et le langage des neurones qui assurent la consolidation de la mémoire pendant le sommeil. Bien loin de l’organisation statique et linéaire supposée, les chercheurs de l’Inserm montrent que le rôle des neurones varie rapidement au cours du temps et que le trajet de l’information change en permanence.

Également publié dans Communiqués/Dossiers | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Une nouvelle cible thérapeutique pour traiter les ataxies spinocérébelleuses ?

Les ataxies spinocérébelleuses sont des maladies génétiques neurodégénératives du cervelet et du tronc cérébral qui entrainent de nombreux troubles moteurs, et dont la forme la plus connue est la maladie de Machado-Joseph. Une équipe de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière, a découvert avec son équipe le rôle crucial d’une enzyme qui permet d’améliorer les symptômes de la maladie chez la souris.

Également publié dans Communiqués/Dossiers | Mots-clefs : | Commentaires fermés
fermer
fermer
RSS Youtube