Menu
C'est dans l'air

Du 21 au 29 septembre 2019 : Semaine du cœur

22 Sep 2016 | Par Inserm (Salle de presse) | Évènement

Vaisseaux lymphatiques du coeur chez le rat

Vaisseaux lymphatiques du coeur chez le rat 

(c) Inserm/Brakenhielm, Ebba

La semaine du cœur, dédiée à la lutte contre les maladies cardiovasculaires, se tiendra du 21 au 29 septembre 2019. Dans le cadre de cette opération, la Fédération Française de Cardiologie invite le public à échanger avec des chercheurs dans huit villes de France lors de conférences (Dijon, Toulouse, Tours, Saint-Étienne, Nancy, Le Mans, Paris, Basse Terre) sur les progrès de la recherche dans le domaine. Des sessions d’informations, de dépistages, et des conférences sont prévues dans tout l’hexagone. Retrouvez l’intégralité du programme sur le site de la Fédération : https://fedecardio.org/semaine-du-coeur.

Première cause de mortalité dans le monde, les maladies cardiovasculaires (qui regroupent un ensemble de troubles affectant le cœur et les vaisseaux sanguins) sont responsables de 17,5 millions de décès en 2012, selon les estimations de l’Organisation mondiale de la Santé.   A l’Inserm, la recherche est très active pour tenter d’améliorer la prévention de ces maladies et mettre au point de nouveaux traitements.

D’après une étude du Dr Eloi Marijon, plus de la moitié des patients qui meurent subitement auraient des signes avant-coureurs dans les quatre semaines précédant l’arrêt cardiaque, ce qui laisserait largement le temps d’intervenir. Ces nouvelles données doivent selon lui « motiver la communauté médicale à développer une nouvelle stratégie de prévention subaiguë », c’est-à-dire identifier les sujets à risque cardiaque à court terme.

Lire le communiqué « Arrêt cardiaque – Ne négligez pas les signes d’alerte ! ».  

Les travaux menés par Ebba Brakenhielm ont quant à eux souligné l’implication du réseau lymphatique du cœur dans les maladies cardiovasculaires, jusque-là peu étudié. En procédant à une biothérapie basée sur l’injection de microparticules contenant des facteurs de croissance, les chercheurs sont parvenus à régénérer des vaisseaux lymphatiques de manière ciblée. Ce traitement administré aux rats, améliore le drainage lymphatique du cœur et entraine une diminution de l’œdème et de l’inflammation post infarctus.

Lire le communiqué « Un réseau invisible au secours du cœur ».  

Contacts
Contact Chercheur

Eloi Marijon Unité Inserm 970 « PARCC – Paris Centre de Recherche Cardiovasculaire » Tél. : + 33 (0) 1 53 98 79 94 rf.mresni@nojiram.iole Ebba Brakenhielm Chargée de recherche Inserm Unité Inserm 1096 « Nouvelles cibles pharmacologiques de la protection endothéliale et de l’insuffisance cardiaque » Tél. : +33 (0)2 35 14 86 05 rf.mresni@mleihnekarb.abbe

Contact Presse

rf.mresni@esserp

fermer