Communiqués et dossiers de presse

Choc toxique menstruel : favoriser le bon usage des tampons périodiques pour limiter les risques

Communiqué vidéo | 23 juin 2020 - 9h00 | Par INSERM (Salle de presse)
Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie

L’Inserm propose une vidéo de prévention sur le choc toxique staphylococcique. © Camille Henry/Inserm

Le choc toxique staphylococcique est lié à la présence d’une bactérie, Staphylococcus aureus ou staphylocoque doré, dans le microbiote vaginal de certaines femmes. Chez ces dernières, un mauvais usage d’une protection intravaginale (tampon, coupe menstruelle…) pourrait augmenter la probabilité de le développer. Le choc toxique est caractérisé par de multiples symptômes, notamment par des troubles digestifs, une forte fièvre et des éruptions cutanées. Dans les cas les plus graves, il peut conduire à des défaillances multi-organes et au décès.

Si l’incidence du choc toxique reste très rare, des chercheurs de l’Inserm, du CNRS, des Hospices Civils de Lyon, de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et de l’ENS Lyon au sein du Centre International de recherche en infectiologie et du Centre National de référence des staphylocoques, ont identifié les facteurs de risque pouvant dans certains cas le favoriser. Dans une étude parue au mois de mars 2020 dans le journal EClinical Medicine, l’équipe menée par le Pr Gérard Lina propose des mesures simples à mettre en place pour un meilleur usage des tampons périodiques pendant les règles.

Retrouvez tous les conseils dans la nouvelle vidéo pédagogique de l’Inserm visant à sensibiliser et à rassurer les femmes concernées par le port du tampon. N’hésitez pas à partager cet outil de prévention sur vos plateformes et à le diffuser largement. 

Pour obtenir le fichier vidéo au format mp4, merci de contacter le service de presse. 

POUR CITER CET ARTICLE :
Communiqué vidéo – Salle de Presse Inserm Choc toxique menstruel : favoriser le bon usage des tampons périodiques pour limiter les risques Lien : https://presse.inserm.fr/choc-toxique-menstruel-favoriser-le-bon-usage-des-tampons-periodiques-pour-limiter-les-risques/39928/
Voir les sources

Association of Characteristics of Tampon Use With Menstrual Toxic Shock Syndrome in France  

Amaury Billon, MD1; Marie-Paule Gustin, PharmD2; Anne Tristan, PharmD1,3; Thomas Bénet, MD4; Julien Berthiller, MHS5; Claude Alexandre Gustave, PhamD1,3; Philippe Vanhems, MD2,4,5; Gerard Lina, MD1,3  

1 Centre National de Référence de Staphylocoques – Institut des Agents Infectieux, Hôpital de la Croix-Rousse, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France. 2 Equipe Epidémiologie et Santé Internationale, Centre International de Recherche en Infectiologie, INSERM U1111, CNRS, UMR 5308, ENS de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1, Lyon, France. 3 Equipe Pathogénie des Staphylocoques, Centre International de Recherche en Infectiologie, INSERM U1111, CNRS, UMR 5308, ENS de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1, Lyon, France. 4 Service d’Hygiène, Épidémiologie, Infectiovigilance et Prévention, Groupement Hospitalier Edouard Herriot, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France. 5 Unité d’Appui Méthodologique – EPICIME – Cellule Innovation DRCi, Groupement Hospitalier Est, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France.  

eClinicalMedecine, Mars 2020

DOI : 10.1016/j.eclinm.2020.100308

fermer
fermer
RSS Youtube