Synthèse de presse
  • Accueil
  • > Dans l’actualité
  • > Synthèse de presse du jour

09 avril 2020

10h51 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Essai Discovery contre le Covid-19 : pas de résultats avant fin avril

La Pr Florence Ader, infectiologue dans le service des maladies infectieuses de l’hôpital de la Croix-Rousse des Hospices Civils de Lyon (HCL) et chercheuse au centre international de recherche en infectiologie, qui pilote l’essai Discovery, destiné à trouver un antiviral efficace contre le Covid-19, a averti hier que « pour les premiers résultats et des premières tendances, rien ne sera disponible avant au moins la fin du mois ». L’infectiologue a fait un premier point d’étape de cet essai clinique de grande ampleur, lancé le 22 mars et coordonné par l’Inserm dans une vidéo publiée sur YouTube. Cet essai doit tester quatre traitements, dont l’hydroxychloroquine, sur 3.200 patients en Europe, dont au moins 800 en France, uniquement des patients hospitalisés et gravement atteints. Seize jours après son lancement, entre 530 à 540 patients sont déjà entrés dans l’essai, dans 25 centres hospitaliers en France. Florence Ader n’a pas précisé si des patients européens avaient commencé à l’intégrer.

AFP, LCI, 20Minutes.fr, 08/04

Lancement du projet « StopCovid »

Dans un entretien au Monde hier, le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, ont annoncé le lancement du « projet « StopCovid » », soit le développement, sous la houlette de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), d’un « prototype » d’outil de traçage numérique destiné à « limiter la diffusion du virus en identifiant les chaînes de transmission », rapporte Libération. Il s’agit d’une application « open source, installée volontairement, protectrice de la vie privée et respectueuse du règlement général sur la protection des données », insiste un communiqué du secrétariat d’Etat. « Lorsque deux personnes se croisent pendant une certaine durée, et à distance rapprochée, le téléphone portable de l’un enregistre les références de l’autre dans son historique », explique le secrétaire d’Etat au Monde. La détection s’opère via Bluetooth, sans recueil de la géolocalisation, et les données sont stockées localement dans les terminaux. Lorsqu’un utilisateur est testé positif, il le signale dans l’appli pour que les personnes qui ont été à son contact soient notifiées, sans que son anonymat soit levé. Inspiré de l’appli « TraceTogether » de Singapour, « StopCovid » s’inscrit dans un projet européen associant l’Inria, qui travaille en lien avec les autorités et la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil).

Libération, 09/04

En Bref

Le Conseil scientifique a rendu au gouvernement un avis sur le confinement, et sur les critères permettant de savoir quand en sortir. A la demande du Premier ministre Edouard Philippe, les coéquipiers du Pr Jean-François Delfraissy ont planché sur le thème du confinement. Aucun des trois critères pour sortir du confinement n’est pour l’instant rempli. « La priorité demeure la poursuite d’un confinement renforcé dans la durée », écrit le Conseil. Premièrement, il faudra que la saturation des services de réanimation soit « jugulée ». Deuxièmement, le nombre de personnes infectées doit considérablement diminuer dans la population. « Idéalement, cette réduction devra être suffisamment importante pour que la détection des nouveaux cas de façon systématique redevienne possible », explique le Conseil. Troisièmement, il faudra avoir une politique post-confinement opérationnelle, impérativement. Il est hors de question de s’en remettre à la garde de l’immunité collective, prévient le Conseil, car le pourcentage de population immunisée est vraisemblablement inférieur à 15 %.

Les Echos, 09/04

La Croix détaille, dans un dossier, « ce que l’on sait (ou pas) du virus » Covid-19. Le quotidien indique notamment que, pour mieux appréhender le phénomène, une grande étude épidémiologique de l’Inserm suit, depuis le mois de février, 300 individus ayant eu des contacts avérés avec une personne infectée.

La Croix, 09/04

Ayant observé depuis plusieurs semaines une hausse de la proportion des participants déclarant des symptômes (rhumes, syndromes grippaux, et autres symptômes non spécifiques), proportion historiquement plus haute que les valeurs habituelles sur cette période et qui semble liée au Covid-19, Grippenet.fr devient Covidnet.fr pour adapter sa surveillance épidémiologique. Plusieurs études ont été mises en place pour évaluer le niveau de connaissance et d’anxiété, les changements de comportements et la confiance dans les pouvoirs publics des participants, dans le cadre de l’épidémie. Pour renforcer ses résultats, Covidnet.fr appelle à une participation massive de la population.

Le Quotidien du Pharmacien, 07/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube