Archives mensuelles : septembre 2018

Jeudi 13 Septembre 2018

  Des chercheurs de l’Inserm ont montré que 25% des décès et 25% des séquelles graves des enfants après une infection bactérienne sévère comme une méningite auraient pu être évités par la simple application du calendrier vaccinal concernant le méningocoque et le pneumocoque. Ce travail, réalisé en collaboration avec des pédiatres de ville dans le […]

Publié dans Synthèse de presse | Commentaires fermés

La journée “Ensemble contre les rhumatismes” revient pour une 5e édition en octobre 2018

L’Inserm/Aviesan, la Société Française de Rhumatologie, la Fondation Arthritis et 17 associations partenaires s’associent pour la 5ème journée « Ensemble contre les rhumatismes » le 12 octobre 2018, sous le Haut patronage de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République.

Cette journée s’inscrit dans un double objectif : répondre au besoin de communication entre les patients, les médecins et les chercheurs et faire “du buzz” autour de la nécessité de soutenir la recherche sur les rhumatismes et les maladies musculo-squelettiques en France.

Publié dans Communiqués/Dossiers, Institutionnel et évènementiel | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Mercredi 12 Septembre 2018

  Le virus du Nil occidental, transmis par le moustique du genre culex capable de se déplacer sur de longues distances, touche depuis le début de l’été, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, 17 personnes : 16 dans les Alpes-Maritimes (Nice, Villeneuve-Loubet, Antibes et Le Cannet) et un, annoncé hier dans le Vaucluse, âgés de 17 à 79 ans. […]

Publié dans Synthèse de presse | Commentaires fermés

Un quart des décès et des cas de séquelles graves liés aux méningites de l’enfant sont évitables par l’application du calendrier vaccinal

Dans un contexte d’hésitation croissante face à la vaccination, des chercheurs de l’Inserm et des pédiatres des CHU de Nantes et du Grand-Ouest ainsi que de l’AP-HP tirent la sonnette d’alarme concernant les conséquences des infections bactériennes sévères chez l’enfant. Dans un travail paru dans la revue Paediatric and Perinatal Epidemiology, les chercheurs ont montré, sur une période de 5 ans, que 25% des décès et 25% des séquelles graves survenus chez des enfants avec une infection bactérienne sévère (principalement méningite) auraient pu être évités par la simple application du calendrier vaccinal notamment contre le méningocoque et le pneumocoque.

Publié dans Communiqués/Dossiers, Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie, Santé publique | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Mardi 11 Septembre 2018

  Une étude de l’Inserm, qui doit être présentée aujourd’hui, révèle que dès deux ans – et même pour certains dès 18 mois – les enfants sont déjà confrontés aux téléviseurs, smartphones et autres tablettes. Deux-tiers des tout-petits (à l’âge de deux ans) regardent la télévision tous les jours, et parfois dès la première année, […]

Publié dans Synthèse de presse | Commentaires fermés

Comment le virus Zika persiste dans le sperme et altère les spermatozoïdes

Si l’on savait que le virus Zika se transmettait par voie sexuelle et que le virus persistait dans le sperme plusieurs mois après l’infection, l’origine de cette persistance était inconnue, de même que les raisons de la diminution du nombre de spermatozoïdes chez les hommes infectés. Une équipe de chercheurs de l’Inserm dirigée par Nathalie Dejucq-Rainsford (Unité 1085 “Institut de recherche, santé, environnement et travail”, Irset), a montré que le virus infecte plusieurs types de cellules testiculaires, dont les cellules germinales, à l’origine des spermatozoïdes, ce qui pourrait altérer le processus de fabrication des cellules sexuelles. Par ailleurs, la faible défense immunitaire du testicule contre le virus Zika pourrait nuire à l’élimination du virus dans cet organe et ainsi contribuer à sa persistance dans le sperme. Ces travaux sont publiés dans la revue Journal of Clinical Investigation.

Publié dans Communiqués/Dossiers, Physiopathologie, métabolisme, nutrition | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Nouvelle classification des myosites, maladies rares du muscle : une étape déterminante vers un meilleur diagnostic et des traitements personnalisés

L’équipe « Myopathies inflammatoires et thérapies innovantes ciblées »  de l’Institut de Myologie, dirigée par le Pr Olivier Benveniste, a mis en évidence une nouvelle classification des myosites, maladies inflammatoires du muscle. Désormais, 4 nouveaux types de myosites, prenant en compte tous les critères cliniques des patients, sont définis. Ces travaux impliquant des équipes de recherche de l’Institut de Myologie, de l’Inserm, de l’AP-HP et de Sorbonne Université, publiés ce jour dans la revue JAMA, ouvrent la voie à un diagnostic fiable et à des traitements personnalisés.

Publié dans Communiqués/Dossiers, Génétique, génomique et bio-informatique, Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie, Technologie pour la sante | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Lundi 10 Septembre 2018

  Libération explique qu’« entre 1966 et 1996, la France a procédé à 193 essais nucléaires en Polynésie française [sur les atolls Moruroa et Fangataufa] et alors que le gouvernement connaissait les risques encourus par les habitants et les militaires sur place ». Et d’ajouter : « Seules 121 personnes ont été indemnisées à ce jour ». Florent de Vathaire, […]

Publié dans Synthèse de presse | Commentaires fermés

Eteindre l’addiction à la nicotine grâce à la lumière ?

Des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de Sorbonne Université au sein du laboratoire Neuroscience Paris-Seine[1] en collaboration avec l’Institut Pasteur[2], l’Université de New York (NYU) et l’Université de Californie Berkeley (UC Berkeley) ont réussi à contrôler l’activité des récepteurs à la nicotine dans le cerveau de souris. Pour cela, ils ont développé une stratégie de pharmacologie optogénétique permettant de bloquer avec la lumière les récepteurs nicotiniques, avec, à la clé, la possibilité de contrôler les effets addictifs de la nicotine. Cette étude est publiée dans eLIFE le 4 septembre 2018.

Publié dans Communiqués/Dossiers, Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie | Mots-clefs : | Commentaires fermés

Vendredi 7 Septembre 2018

  Une équipe Inserm/CEA/Universités Paris Sud et Paris Diderot a identifié une molécule impliquée dans la formation de nouveaux neurones chez la souris adulte, explique Lequotidiendumedecin.fr. Un dépôt de brevet est en cours pour cette découverte publiée dans Stem Cell Reports. Le site explique : « L’expression de Syndécan-1, une protéine présente dans la membrane des cellules […]

Publié dans Synthèse de presse | Commentaires fermés
fermer
fermer
RSS Youtube