C'est dans l'air

Antidote contre la ricine, où en est la recherche ?

20 juin 2018 - 16h00 | Par INSERM (Salle de presse) | France

Crédits: AdobeStock

En 2016 une équipe Inserm a largement contribué au développement d’un aérosol capable d’administrer rapidement, au plus profond des poumons, un antidote contre la ricine. La ricine, très toxique lorsqu’elle est inhalée, est extrêmement redoutée en cas d’attaque bioterroriste.

Trois ans : C’est le temps qu’il a fallu à une équipe Inserm du Centre d’étude des pathologies respiratoires (Tours), pour développer un aérosol capable de déposer un antidote contre la ricine au plus profond des poumons. Ce travail a été réalisé dans le cadre d’un consortium international, impliquant notamment l’université de Tours, l’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) et la société DTF medical (Saint-Etienne), spécialisée dans les dispositifs médicaux innovants.

Parmi les défis relevés : il fallait adapter cet anticorps pour une utilisation clinique et, surtout, réussir à l’administrer efficacement dans les poumons, en particulier dans les petites alvéoles où la ricine fait des ravages. Voilà pourquoi l’armée a sollicité l’aide d’un laboratoire Inserm spécialisé dans l’administration de biomédicaments par voie respiratoire. Le projet a été financé par la Direction générale de l’armement.

POUR CITER CET ARTICLE :
Salle de Presse Inserm Antidote contre la ricine, où en est la recherche ? Lien : https://presse.inserm.fr/en-2016-une-equipe-inserm-a-largement-contribue-au-developpement-dun-antidote-contre-la-ricine/31767/



Voir les sources

R. Respaud et coll. Development of a drug delivery system for efficient alveolar delivery of a neutralizing monoclonal antibody to treat pulmonary intoxication to ricin. J Control Release, édition en ligne du 9 mai 2016

fermer
fermer
RSS Youtube