Category Archives: Cancer

Des mécanismes épigénétiques spécifiques aux femmes pourraient contribuer à la progression tumorale

Photo d'imagerie en microscopie électronique montrant la transformation des cellules mammaires tumorales dans le cancer du sein

Des travaux décrivent le rôle épigénétique d’un ARN non-codant dans le développement de tumeurs agressives, notamment dans le cancer du sein. Ces résultats pourraient expliquer plus largement des biais de genre dans la prédisposition à certaines pathologies.

Cancers de l’enfant : de nouvelles perspectives prometteuses en immunothérapie

Des scientifiques viennent de mettre en évidence une nouvelle activité d’un facteur de transcription caractéristique du sarcome d’Ewing : celui-ci induit l’expression de gènes hautement spécifiques à la tumeur. Une découverte qui pourrait ouvrir la voie à l’immunothérapie dans les sarcomes, et plus largement dans les tumeurs pédiatriques.

Infertility: New Avenues to Understand the Harmful Effects of Chemotherapy

immunomarquage sur une coupe de testicule de souris

In a new study, researchers investigated a receptor found on male germ cells that produce gametes, their aim being to find out more about its role in chemotherapy-related infertility. Their findings pave the way for a better understanding of male infertility and the development of treatments to reduce the risk of sterility from chemotherapy.

Colon cancer: how mutation of the APC gene disrupts lymphocyte migration

Lymphocytes T humains

In patients with familial adenomatous polyposis, a genetic disease predisposing to colon cancer, mutations of the APC gene induce the formation of intestinal polyps, but also reduce immune system activity. In a new study, researchers describe the mechanisms that modify the structure of T lymphocytes and hinder their migration towards the tumors to be destroyed. This discovery provides new perspectives on the migration of immune cells, a key process in antitumor immune defense.

Un nouveau traitement des rechutes leucémiques post-greffe

Les leucémies regroupent plusieurs types de cancer du sang qui affectent chaque année en France jusqu’à 10 000 personnes. Parmi les traitements proposés : la greffe de cellules souches hématopoïétiques. Ces cellules fabriquées par la moelle osseuse sont à l’origine des différentes cellules du sang. Malgré les succès de cette approche thérapeutique qui permet de remplacer des cellules cancéreuses par des cellules saines, environ 30% des patients vont rechuter après la greffe. Des chercheurs ont identifié une nouvelle cible pour traiter les rechutes leucémiques post-greffe de cellules souches hématopoïétiques, par la simple utilisation d’un anticorps thérapeutique.

Artificial Sweeteners: Possible Link to Increased Cancer Risk

édulcorant artificiel

In order to evaluate the risk of cancer linked to them, researchers analyzed data relating to the health of 102,865 French adults participating in the NutriNet-Santé cohort study and their consumption of artificial sweeteners. The results of these statistical analyses suggest a link between the consumption of artificial sweeteners and an increased risk of cancer.

Efficacité d’un nouveau traitement des patients atteints d’une maladie de Kaposi

tube

La maladie de Kaposi est une maladie proliférative chronique rare liée à une infection par l’herpès virus humain 8 (HHV8), apparentée aux sarcomes. La maladie de Kaposi classique survient chez les patients souvent âgés originaires de certaines régions (ex : bassin méditerranéen), alors que la forme endémique se développe essentiellement chez des sujets jeunes originaires d’Afrique subsaharienne.

Immunothérapie et cancer : la production d’anticorps au sein des tumeurs rénales permet de prédire la réponse au traitement

Des chercheurs ont pu établir, grâce à la technique de transcriptomique spatiale, une carte de la localisation des cellules immunitaires dans des tumeurs rénales, selon qu’elles contenaient ou non des structures lymphoïdes tertiaires (SLT). Ils ont également montré qu’en présence de SLT dans les tumeurs, le traitement « réactivateur » des lymphocytes T est associé à une meilleure réponse à l’immunothérapie.

Transplantation chemotherapy eliminates regenerative capacity of brain’s innate immune cells

Annually over 50,000 bone marrow transplantations occur worldwide as a therapy for multiple cancerous and non-cancerous diseases. Yet, how this procedure gives rise to bone marrow-derived cells that engraft the brain, despite being absent in the normal brain, remains unknown. Scientists discovered how the host’s microglia, the brain’s innate immune cells, are replaced by bone marrow-derived macrophages. The key discovery was that transplantation chemotherapy eliminated the microglia’s regenerative capacity, gradually causing the engraftment of macrophages to replace microglia, providing a potential mechanism for future cell-based therapies to treat central nervous system diseases.

A Novel Immunotherapy Approach Redirects Epstein-Barr Antibodies toward Disease-Causing Cells

Monoclonal antibody therapy can be very effective in treating numerous illnesses, such as cancers, chronic inflammatory conditions, and infectious diseases. Researchers from Inserm, Université de Paris, Sorbonne Université and CNRS1 have designed and tested a new immunotherapy approach that uses pre-existing antibodies directed against the Epstein-Barr virus – part of the herpes family of viruses and present in over 95% of the world’s population – in order to target and destroy pathogenic (disease-causing) cells. Their findings have recently been published in a study in Science Advances.

fermer
fermer
RSS Youtube