Category Archives: Covid-19

Long COVID: A Dysregulated Immune Response Could Explain Symptoms Persistence

Covid-19

In a new study, scientists from Inserm and Université de Montpellier at the Montpellier Cancer Research Institute, in collaboration with Montpellier University Hospital, have highlighted the possible role of the dysregulation of a part of the innate immune defense. They suggest that the production of “extracellular neutrophil traps”, a first-line defense mechanism against pathogens, could play a role in the persistence of symptoms six months later in patients having developed a severe form of COVID-19.

Fort excès de mortalité pour les populations immigrées pendant la première vague de la pandémie de COVID-19 en France

SARS-CoV-2

Dans une étude réalisée par l’Ined et l’Inserm en partenariat avec Santé publique France et l’Institut Convergences Migrations, des chercheurs ont montré que l’excès de mortalité observé au début de la pandémie de COVID-19, entre le 18 mars et le 19 mai 2020, était bien plus grand pour différentes populations nées à l’étranger que pour la population née en France.

Une étude préclinique montre l’absence d‘efficacité antivirale du favipiravir contre le SARS-CoV-2 et son intérêt potentiel contre le virus Zika

Une étude, menée par des chercheurs du CEA, de l’Inserm et d’Université Paris Cité faisant partie  du  groupe d’études précliniques (GEPC) mis en place par l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, a évalué les effets du médicament favipiravir sur les virus Zika et SARS-CoV-2 chez le macaque crabier, qui constitue le modèle animal de référence. Les chercheurs ont montré que la molécule a une activité antivirale contre le virus Zika. En revanche, elle ne présente aucun effet sur le virus du SARS-CoV-2 dans ce modèle et pourrait même être à l’origine d’une aggravation de la maladie.

Deux formes distinctes de myocardites fulminantes associées à l’infection par le SARS-CoV-2

Des équipes du service de médecine intensive-réanimation de l’hôpital Pitié-Salpêtrière, de l’Inserm et de Sorbonne Université, en lien avec le Centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses (CIMI-Paris) ont étudié la survenue d’atteintes cardiaques (myocardites fulminantes) associées à l’infection par le SARS-CoV-2. Cette étude montre que l’utilisation des critères de syndrome inflammatoire multisystémique (MIS) permet d’identifier deux phénotypes ayant des présentations bio-cliniques et des pronostics différents.

Mieux comprendre les différences d’immunité entre les femmes et les hommes face à la Covid-19

Image de microscopie du Coronavirus SARS-CoV-2 responsables de la maladie COVID-19 accrochés aux cellules épithéliales respiratoires humaines

Comment expliquer la réponse immunitaire plus performante des femmes face à certaines infections virales, et notamment face aux virus à ARN comme le SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19 ? Les mécanismes de production par les cellules immunitaires d’une molécule inflammatoire, l’interféron de type α (IFN-α), pourraient répondre en partie à cette question.

Highly Effective Memory B Cells Localized in the Lungs

How can we increase the efficacy of vaccines used to protect against viral respiratory diseases such as influenza and COVID-19?  Scientists from Inserm, CNRS and Aix-Marseille Université at the Center of Immunology Marseille-Luminy are opening up new prospects in the field, with the triggering of memory B cells directly in the lungs looking to be a promising avenue. At present, the vaccines are administered intramuscularly and do not trigger the appearance of these cell populations.

Covid-19 : Identification d’anticorps monoclonaux neutralisants à large spectre

SARS-CoV-2

Des chercheurs ont identifié chez des convalescents deux anticorps neutralisants puissants, actifs sur l’ensemble des variants préoccupants du SARS-CoV-2. Ces anticorps humains sont considérés comme des candidats prometteurs pour le développement d’immunothérapies pour la prévention des formes graves et/ou le traitement de la Covid-19.

Covid-19 : Un déficit immunologique expliquerait près d’un quart des très rares formes sévères observées chez les vaccinés

Sorry, this entry is only available in French. Toutes les études scientifiques ont montré que la vaccination contre la Covid-19 était efficace pour prévenir les formes graves de la maladie. Cependant, dans de très rares cas, des patients vaccinés avec deux doses ont été hospitalisés suite à une infection par le SARS CoV-2. Pour mieux […]

Covid-19 : Surrisque d’infection parmi les personnels de santé des hôpitaux lors de la première vague

Des équipes du service des urgences de l’hôpital Pitié Salpêtrière AP-HP, de l’Inserm et de Sorbonne Université ont étudié le surrisque d’infection à Sars-CoV2 parmi les personnels de santé des hôpitaux en première ligne lors de la première vague de l’épidémie de Covid-19.

Long COVID: When Symptoms Persist Months after the First Wave

Dans une nouvelle étude, des scientifiques ont identifié, à partir des données de près de 26 000 volontaires de la cohorte Constances, quels symptômes persistants sont le plus fréquemment rapportés par les personnes ayant été infectées par le SARS-CoV-2 comparé au reste de la population. Il s’agit principalement de la perte de goût ou d’odorat, de gêne respiratoire ou de fatigue.

fermer
fermer
RSS Youtube