Monthly Archives: February 2021

Mise au point sur l’expertise collective « Essais nucléaires en Polynésie française »

Tahiti

L’Inserm fait partie des très rares organismes de recherche à avoir publié dans des revues scientifiques internationales sur la question des effets des essais nucléaires réalisés par la France.

A Toxin Causing DNA Damage Found in Patients with Urinary Tract Infections

Urinary tract infections affect over 50% of women, in some cases recurrently. E. coli bacteria are very often implicated in their development.

Des volontaires recherchés pour un essai vaccinal innovant contre le VIH

VIH

La mise au point d’un vaccin préventif contre l’infection par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) est une priorité pour lutter efficacement contre la transmission du virus. Le Vaccine Research Institute (VRI, ANRS-Inserm et Université Paris-Est Créteil) lance une campagne de recrutement de personnes volontaires pour participer à un essai de phase I d’un vaccin préventif contre le VIH.

Maladie de Huntington : L’alliance de la génomique et de l’intelligence artificielle met en avant un rôle central des pertes de résilience neuronale

Huntingto

La perte des mécanismes de compensation et de résilience neuronale à la maladie de Huntington serait le moteur principal de l’évolution de cette maladie au niveau moléculaire. Publiés dans eLife le 23 février 2021 et basés sur une méthode originale d’apprentissage automatique pour l’analyse précise de gros volumes de données génomiques obtenues dans des modèles de la maladie, ces travaux suggèrent que rétablir la résilience neuronale est une piste thérapeutique importante pour une intervention précoce afin de lutter contre cette maladie.

Journée Internationale des Maladies Rares 2021

Nanisme

Trois millions de Français sont concernés par les maladies rares, soit une personne sur 20, certaines d’entre elles ne regroupant que quelques dizaines ou centaines de patients. Cependant, en étudiant les maladies génétiques rares et les gènes impliqués, ces connaissances bénéficient non seulement aux malades atteints, mais, la mise en évidence de la fonction de ces gènes peut permettre de décrypter des mécanismes généraux, souvent non encore décrits. Cela permet donc aussi parfois de porter un regard nouveau sur des maladies bien plus fréquentes. Si l’étude de toutes ces maladies rares reste un travail titanesque, il est essentiel de le conduire, non seulement pour ouvrir de nouvelles pistes thérapeutiques pour les patients concernés, mais également pour en imaginer d’autres, pour d’autres pathologies.

A Major Breakthrough in Understanding the Predisposition of Newborns to Group B Streptococcal Meningitis

Every year throughout the world, Group B Streptococcal (GBS) meningitis affects thousands of newborns. Often fatal, the disease can also lead to severe after-effects in survivors.

Improving immunotherapies for blood cancers: real-time exploration in the tumor

Monoclonal antibodies are part of the therapeutic arsenal for eliminating cancer cells. Some make use of the immune system to act and belong to a class of treatment called “immunotherapies.” But how do these antibodies function within the tumor? And how can we hope to improve their efficacy?

Essais nucléaires et santé. Conséquences en Polynésie française : Une expertise collective de l’Inserm

Tahiti

Les essais nucléaires atmosphériques réalisés par la France en Polynésie française entre 1966 et 1974 ont entraîné des retombées radioactives dont les conséquences sanitaires sont encore mal connues. À la demande du ministère de la Défense, l’Inserm a réalisé une expertise collective pour évaluer les conséquences sur la santé humaine des essais nucléaires en Polynésie française. Les chercheurs estiment que le lien entre des pathologies et ces essais nucléaires est difficile à mettre en évidence dans la population polynésienne. L’expertise propose plusieurs mesures qui permettraient de mieux appréhender ces risques, et rappelle les dommages sanitaires établis des rayonnements ionisants.

Communiquer pendant nos rêves, c’est possible !

Lorsque nous rêvons, nous sommes à première vue coupés du monde, incapables de recevoir des informations de l’environnement et d’y répondre. Pour la première fois, une collaboration entre des chercheurs de l’Inserm, de l’AP-HP, de Sorbonne Université et du CNRS avec plusieurs groupes américains, allemands et néerlandais, montre qu’une communication à double-sens, de l’expérimentateur vers le rêveur et vice-versa est possible au cours du rêve.

La souche historique du SARS-CoV-2 décroît alors que progression du variant britannique s’intensifie

Face à l’apparition des variants du SARS-COV2, de nouvelles projections concernant la dynamique épidémique sont nécessaires pour accompagner les politiques publiques. D’après les derniers scénarios élaborés par les chercheurs de l’Inserm sous la direction de Vittoria Colizza, le variant « britannique » pourrait devenir dominant en France d’ici la fin du mois.

fermer
fermer
RSS Youtube