What's on?
  • Home
  • > In the media
  • > France
  • > (Français) Point d’étape du programme 13 Novembre : la recherche toujours mobilisée

(Français) Point d’étape du programme 13 Novembre : la recherche toujours mobilisée

12 Nov 2018 - 16h11 | By INSERM PRESS OFFICE | France

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

©Adobe Stock

A travers le recueil et l’analyse de témoignages de 1000 personnes volontaires pendant dix ans, le programme 13 Novembre du CNRS et de l’Inserm codirigé par l’historien Denis Peschanski et le neuropsychologue Francis Eustache, vise à étudier la construction et l’évolution de la mémoire après les attentats du 13 novembre 2015, ainsi que l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire collective. Les chercheurs tentent de mieux comprendre l’impact des chocs traumatiques sur la mémoire et d’identifier des marqueurs cérébraux associés à la résilience suite à un traumatisme.

3 ans après le démarrage du programme, où en sont les chercheurs ?

Étude 1000, fin de la phase 2

Les entretiens et les enregistrements de la seconde vague de témoignages de l’Etude 1000 se sont terminés le 12 octobre dernier, trois mois après le lancement de la Phase 2. Des centaines d’heures d’entretiens ont été retranscrites sur les milliers d’heures recueillies. Toutes les réponses aux questionnaires « Mémoire émotionnelle » et « Mémoire événementielle» ainsi que les informations sociodémographiques ont été saisies anonymement pour les 1000 participants

Étude REMEMBER, fin du temps T2

L’étude REMEMBER compte plusieurs axes de recherche :

Le risque de développer un trouble de stress post-traumatique (TSPT) pour les victimes et témoins, est élevé. Le premier axe de recherche de l’étude REMEMBER cible une meilleure identification des personnes les plus à risque de développer un trouble de stress post traumatique, et l’amélioration de leur prise en charge.

Le deuxième axe de l’étude REMEMBER se concentre sur la modélisation mathématique du réseau cérébral. Le contrôle de la mémoire implique en effet des interactions dynamiques entre différentes régions du cerveau. Les chercheurs espèrent mieux comprendre comment le cerveau utilise l’énergie produite par ces interactions pour réduire l’activité des régions impliquées dans le TSPT qui pourrait être un facteur important dans la résilience. Le temps T2 de l’étude a démarré le 1er juin 2018 et se poursuivra jusqu’en en octobre 2019.

Le programme « 13-Novembre » se structure autour de ces deux sous-programmes, l’Étude 1 000 et l’Étude REMEMBER, sur lesquels se greffent cinq autres études dont une enquête de santé publique post-attentats-13 novembre (ESPA 13-novembre) à laquelle l’Inserm participe également. Les résultats sont présentés dans le BEH du 13 novembre 2018

TO CITE THIS POST :
Inserm press room (Français) Point d’étape du programme 13 Novembre : la recherche toujours mobilisée Link : https://presse.inserm.fr/en/francais-attentats-du-13-novembre-la-recherche-toujours-mobilisee/32940/



fermer
fermer
RSS Youtube