Press review

12 April 2019

12h06 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

 

Virus Ebola : propagation à une vitesse accélérée en RDC, selon la Croix-Rouge

La Croix-Rouge a mis en garde hier sur l’accélération de la propagation du virus Ebola en République démocratique du Congo, où l’épidémie, déclarée en août, a tué plus de 700 personnes, rapporte l’AFP. Dix-huit nouveaux cas ont été confirmés au cours de la seule journée de mardi, le chiffre le plus élevé depuis le début de l’épidémie, a indiqué la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) dans un communiqué. La lutte contre l’épidémie a été perturbée par des attaques de groupes armés. En outre, au sein des communautés, des membres résistent aux actions de prévention, soins, et enterrements sécurisés. Ce vendredi a lieu la 2e réunion du Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur cette épidémie, lors de laquelle les experts, réunis à huis clos, doivent dire si elle constitue ou pas une « urgence de santé publique de portée internationale ». La décision finale revient au directeur de l’OMS.

AFP, 11/04

Vers un vaccin anti-VIH

Pourquoidocteur.fr explique qu’un vaccin anti-VIH pourrait peut-être enfin voir le jour d’ici quelques années. Les premiers résultats ont été concluants en laboratoire. Des chercheurs ont réussi, grâce à des cellules immunitaires, à supprimer le virus latent du VIH dans le sang de personnes sous thérapie antivirale. Les résultats sont publiés dans la revue EBioMedicine. Pour savoir précisément quelles cellules hébergent le VIH, l’équipe a examiné un autre virus présentant un comportement similaire, qui affecte 95 % des personnes vivant avec le VIH : le cytomégalovirus (CMV). « Le système immunitaire passe beaucoup de temps à contrôler le CMV », explique Charles Rinaldo, co-auteur de l’étude, président du département des maladies infectieuses et de la microbiologie de l’Université de Pittsburgh. « Chez certaines personnes, un lymphocyte T sur cinq est spécifique à ce virus », ajoute-il. « Cela nous a fait réfléchir. Peut-être que ces cellules spécifiques à la lutte contre le CMV (cytomégalovirus) constituent également une grande partie du réservoir latent de VIH », estime le scientifique. « Nous avons donc conçu notre immunothérapie pour non seulement cibler le VIH, mais également pour activer les cellules T auxiliaires spécifiques du CMV », ajoute-t-il.

Pourquoidocteur.fr, 11/04

En Bref

Le dernier bilan annuel de l’Assurance Maladie recense près de 2 000 cancers liés à l’exposition à des produits toxiques sur les lieux de travail en 2017, mais, à cause de procédures encore compliquées, de nombreux malades renoncent à faire reconnaître leurs droits, explique Le Figaro. Seul un cancer d’origine professionnelle sur cinq est reconnu comme tel par l’Assurance Maladie, selon des chiffres présentés jeudi par la Cnam. « La procédure ne peut être ouverte qu’à la demande du salarié exposé, souligne Marine Jeantet, directrice des risques professionnels. Or de nombreux malades ignorent encore leurs droits tandis que d’autres sont découragés par la lourdeur des démarches administratives. C’est la raison pour laquelle nous nous fixons pour objectif de les aider en proposant un accompagnement personnalisé. »

Le Figaro, 12/04

Les Hauts-de-France comptent parmi les cinq régions du pays dépassant les 300 cas de gastro-entérite pour 100 000 habitants. La région Hauts-de-France, comme une bonne partie du pays, n’en finit pas avec l’épidémie de gastro-entérite, laquelle a enregistré 192 539 nouveaux cas en France sur la dernière semaine glissante selon l’Irsan (Inserm), restant, avec en moyenne nationale 290 cas pour 100 000 habitants, au-dessus des seuils épidémiques.

Lavoixdunord.fr, 11/04

Des chercheurs du Los Angeles Biomed Research et de l’Ecole de médecine de l’université de Washington ont testé avec succès une pilule contraceptive masculine, sur la base de la molécule 11-béta-NINTDC, indique La Tribune Hebdomadaire. Les tests ont montré que le traitement diminue la production de spermatozoïdes tout en préservant la libido et en limitant les effets secondaires. Soixante à quatre-vingt-dix jours seraient nécessaires pour que la pilule agisse de façon optimale. Selon les chercheurs, une contraception masculine sûre et réversible sera disponible « d’ici à dix ans ».

La Tribune Hebdomadaire, 12/04

Pour la première fois, une Française de 34 ans, infertile, a pu bénéficier d’une greffe d’utérus à l’hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine), en vue d’une future grossesse, rapporte Le Parisien.

Le Parisien, 12/04

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube