Press review

13 December 2019

12h04 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Oncopole de Toulouse : signature d’un accord public-privé

Un accord public-privé vient d’être signé entre le Centre de recherche en cancérologie de Toulouse (CRCT, une unité mixte entre la faculté Paul Sabatier et l’Inserm), l’Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) et l’Institut de recherche Pierre Fabre (IRPF). L’objectif est de rendre plus efficaces les avancées scientifiques dans la lutte contre le cancer. Pour les trois signataires de l’accord, tous installés sur le site de l’Oncopole, cette alliance devrait donc mener à la création de nouvelles pistes thérapeutiques dans les traitements dédiés aux patients.

La Tribune, 13/12

Les pistes de la Cour des comptes pour prévenir l’obésité

Dans un rapport remis le 11 décembre, la Cour des comptes donne ses préconisations pour prévenir et prendre en charge le surpoids et l’obésité, qui « concerne la moitié de la population adulte (49 %) et 17 % des enfants de 6 à 17 ans ». La Cour des comptes constate que la politique de lutte contre l’obésité en France est « volontariste mais mal coordonnée », et devrait passer par un accroissement des contraintes réglementaires pour les industriels de l’agroalimentaire. Elle préconise ainsi de mieux encadrer la publicité de certains produits alimentaires, voire de les surtaxer comme le tabac, afin de dissuader les consommateurs de les acheter. Dans son rapport, la Cour des Comptes rappelle que « pour améliorer la qualité nutritionnelle des aliments, les pouvoirs publics ont choisi une méthode incitative reposant sur le volontariat des industries agroalimentaires ». Elle constate toutefois que « les résultats obtenus par cette autorégulation montrent aujourd’hui leurs limites ». Elle cite l’exemple du Nutri-Score, échelle de couleurs qui note la qualité nutritionnelle des aliments industriels, mais qui n’est pas obligatoire du fait de la réglementation européenne. La Cour déplore que sa généralisation se heurte à l’opposition des grands industriels internationaux, en particulier ceux produisant des boissons et des aliments très sucrés ou très gras.

20Minutes.fr, 12/12

En Bref

Le baromètre Kantar, réalisé tous les ans depuis 2004 pour l’institut Paul Delouvrier, constate que la santé publique est devenue la priorité des Français pour la première fois, devant l’emploi et la lutte contre le chômage. 46 % des Français estiment que la santé publique est prioritaire, devant l’emploi (40 %), l’éducation nationale (34 %) et l’environnement (31 %). Les Français n’ont jamais été aussi nombreux à estimer que les pouvoirs publics doivent agir pour la santé, relève l’Institut Paul Delouvrier, une association qui œuvre à la modernisation des services publics. AFP, 12/12

Les Echos se penchent sur Aelis Farma, start-up bordelaise qui développe une nouvelle génération de médicaments dédiés aux maladies cérébrales. Pour accélérer son programme clinique, l’entreprise de biotechnologie annonce ce vendredi sa deuxième levée de fonds finalisée à 11 millions d’euros et menée par la région Nouvelle-Aquitaine, aujourd’hui son principal investisseur. Elle est suivie par bpifrance, Inserm Transfert Initiative – qui a piloté le premier tour de 1,5 million à la création -, les fonds régionaux ACI, NACO et Aelis Innovation géré par Irdi Soridec Gestion. Son candidat médicament le plus avancé, « AEF0117 », qui cible l’addiction et la psychose provoquées par le cannabis, est en étude clinique de phase II à l’université de Columbia, aux Etats-Unis. Les Echos, 13/12

Le Monde souligne que le secteur de la santé et des biotechnologies est en pleine expansion et qu’à Nantes, chercheurs et ingénieurs de tous les horizons travaillent de concert en faisant fréquemment sauter les barrières qui existaient jusque-là entre les disciplines. Le quotidien met en lumière le succès des associations entre l’Inserm, le CNRS, les universités et les hôpitaux publics comme le CHU de Nantes. Symbole de cette réussite : l’éclosion de la start-up GoLiver Therapeutics, en avril 2017. Son créateur, Tuan Huy Nguyen, affiche « l’ambition de devenir un leader mondial dans la médecine régénérative » en mettant sur le marché, à l’horizon 2025, un traitement innovant des maladies du foie évitant de recourir à une greffe. M. Nguyen a posé ses valises à Nantes en 2006 pour intégrer l’Inserm en tant que chercheur, indique le journal. Le Monde, 13/12

Lequotidiendumedecin.fr indique qu’une nouvelle thérapie du rétrécissement aortique (RA) serré par ultrasons transthoraciques et développée par la société française Cardiawave a été présentée au congrès de l’AHA. Menée chez 10 patients, cette étude est très encourageante. Emmanuel Messas, co-fondateur de Cardiawave, explique : « avec trois physiciens – Mathieu Pernot, Mickael Tanter et Mathias Fink – de l’Institut Langevin et de l’Unité physique pour la médecine (CNRS/Inserm/ESPCI ParisTech/PSL) et notre PDG Benjamin Bertrand, nous avons fondé cette start-up fin 2014. Cardiawave exploite des brevets co-développés avec l’Université Paris-Descartes, le CNRS ou l’Inserm, ainsi que de nombreux partenariats avec des institutions publiques (…) ». Lequotidiendumedecin.fr, 12/12

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube