Press review

14 February 2020

12h06 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Traumatismes post-attentats : le rôle de la mémoire mis en lumière

Une étude inédite, menée dans le cadre du programme de recherche 13-Novembre et relayée par de nombreux médias, met en avant le rôle des mécanismes de suppression et de régulation des souvenirs dans la résilience. Grâce à des IRM réalisées sur une centaine de survivants des attentats, dont 55 souffrent d’un trouble de stress post-traumatique, les chercheurs de l’Inserm révèlent une défaillance dans le contrôle de la mémoire chez les personnes traumatisées, en revanche intact chez les résilients. Ils ouvrent une nouvelle piste thérapeutique, visant à entraîner ces mécanismes de contrôle de la mémoire, sans avoir à travailler directement sur le trauma. Cette étude, dirigée par le chercheur Inserm Pierre Gagnepain, pourrait en d’autres termes expliquer pourquoi certains s’en sortent mieux que d’autres. « Il s’agit de comprendre la construction des mémoires individuelles et collectives à partir de ces événements », explique le Pr Francis Eustache, directeur du laboratoire Inserm neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine, et codirecteur du « programme 13 Novembre » avec l’historien Denis Peschanski, directeur de recherche au CNRS.

AFP, La-croix.com,13/02, Le Figaro, L’Humanité, Rfi.fr, 14/02

Lire le communiqué de presse du 13/02/2020: ” Stress post-traumatique : Nouvelles pistes pour comprendre la résilience au trauma

Coronavirus : l’OMS espère contenir l’épidémie

Des scientifiques et des financeurs se sont réunis à Genève sous l’égide de l’OMS pour harmoniser la riposte face à l’épidémie de coronavirus, rapporte Le Monde. L’OMS estime qu’il est encore temps de contenir l’épidémie sur le territoire chinois, où sont concentrés 99% des 60 335 cas confirmés et, à une exception près, de la totalité des 1 369 décès recensés au 13 février. Un objectif qui ne pourrait être réalisé qu’à la condition d’accélérer la mise au point de tests, de traitements et, à plus long terme, de vaccins contre le virus 2019-nCoV. « Nous avons beaucoup discuté secteur par secteur afin de définir des priorités immédiates pour ce qui est réellement urgent, et de ne pas disperser nos forces », explique la docteure Marie-Paule Kieny, spécialiste des maladies virales à l’Inserm, qui coprésidait le forum organisé par l’OMS. De nombreuses interrogations restent toutefois sans réponse : à partir de quand une personne infectée est-elle susceptible de transmettre le virus ? Est-ce possible avant l’apparition des symptômes ou s’il y a très peu de manifestations cliniques ? Jusqu’à quand un malade reste-t-il contagieux ? Autre question majeure, celle de la meilleure prise en charge thérapeutique des malades. Il n’existe en effet pas encore de traitement ayant fait la preuve de son efficacité. Interrogé sur Franceinfo, Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à l’hôpital Bichat et directeur de l’Institut d’infectiologie à l’Inserm, appelle à ne « pas tomber dans la psychose » mais à « prendre le virus au sérieux » en attendant de voir comment il se propage en dehors de Chine.

Francetvinfo.fr, Leparisien.fr, 13/02, Le Monde, 14/02

En Bref

L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) a publié, jeudi 13 février, un rapport très attendu sur l’état des soins palliatifs, appelant à la mise en place « rapide » d’un nouveau plan triennal de développement, souligne La Croix. Faisant le bilan du 4e plan national de soins palliatifs (2015-2018), l’Igas critique en particulier son impact « modeste » sur le terrain. « Le maillage territorial n’a que partiellement progressé » et « le déficit en personnels spécialisés persiste voire s’aggrave ». Résultat, l’offre « est globalement insuffisante », avec de fortes disparités régionales, « et ne répond pas bien à la demande de la population qui devrait recevoir des soins palliatifs », poursuit l’Igas, notant que 62% des personnes majeures décédées en 2014 « auraient dû bénéficier de soins palliatifs ». Sur les médecins généralistes, l’Igas note que l’appropriation des référentiels de soins palliatifs est par ailleurs « très inégale ».

La Croix, 14/02

L’épidémie d’Ebola s’est déclarée en août 2018 et sévit dans les régions du Nord-Kivu et de l’Ituri, dans l’est de la République démocratique du Congo. Environ 2 300 décès ont été enregistrés. L’OMS a prolongé mercredi la qualification de cette épidémie comme une urgence internationale, malgré une chute récente du nombre de cas jugée « extrêmement positive » et une révision à la baisse du niveau de la menace.

Lemonde.fr, 13/02

Le Parisien Week-end livre des conseils pour « aborder sereinement la ménopause », qui peut se traduire par des bouffées de chaleur, une libido amoindrie, une anxiété accrue ou des troubles du sommeil. Selon l’Inserm, de 20% à 25% des femmes jugent qu’elle nuit à leur qualité de vie. Parmi les pistes évoquées : des rapports sexuels hebdomadaires (selon une récente étude américaine), la consommation de certains aliments (poissons gras, légumineuses fraiches, aliments riches en vitamine B6) et d’une activité physique régulière.

Le Parisien Week-end, 14/02

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube