Press review

03 May 2019

11h14 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Zika : un risque de séquelles neurologiques graves et persistantes, selon une étude

Une étude menée par des chercheurs des CHU de Guadeloupe et de Martinique, après l’épidémie de Zika de 2016, et parue dans la revue Neurology, révèle que certains patients souffrent toujours de séquelles importantes trois ans après l’infection par le virus. 87 patients, dont six enfants, ont été suivis dans le cadre de cette étude. Toutes les personnes de cet échantillon présentaient un NeuroZika, qui se caractérise par des atteintes neurologiques. 76 patients ont pu être suivis dans le temps. A l’issue de cette étude, un quart de ces malades souffre encore de problèmes résiduels, comme une marche altérée ou de l’instabilité. Et six de ces personnes sont encore gravement atteintes (7,9 % de l’échantillon). « Ce sont des patients qui sont généralement passés en réanimation, qui avaient un syndrome de Guillain-Barré, donc une paralysie des quatre membres. Ils n’ont pas encore récupéré la marche et sont totalement dépendants dans les gestes de la vie quotidienne. Certains vont garder des séquelles », explique Annie Lannuzel, professeur de neurologie à l’université des Antilles, qui a piloté l’étude. Les hôpitaux de la Pitié-Salpêtrière, l’Inserm, l’Institut du cerveau et de la moelle épinière et l’Institut Pasteur ont également participé à cette étude.

AFP, 02/05

Lire la brève du 01/05/2019 : Les conséquences neurologiques du virus Zika enfin dévoilées

Les antirétroviraux empêchent la transmission du sida dans les couples d’hommes

L’AFP rend compte d’une étude, publiée dans The Lancet, qui montre qu’un traitement efficace par antirétroviraux empêche la transmission du virus du sida dans les couples d’hommes où l’un des partenaires est séropositif et qui ont des rapports sexuels sans préservatif. Ces résultats, publiés avec « huit ans de recul », confirment et renforcent les conclusions auxquelles étaient parvenus les chercheurs lors de la première phase de leurs recherches, publiées en 2016. L’étude a porté sur environ 1 000 couples homosexuels ayant des rapports non protégés chez qui l’un des partenaires est séropositif mais dont la charge virale est indétectable, grâce aux antirétroviraux. Au cours des huit ans de suivi, aucun cas de transmission du VIH n’a été observé, soulignent les auteurs de l’étude. Parmi les limites de leurs recherches, les auteurs notent toutefois que la majorité des participants séropositifs étaient sous antirétroviraux depuis plusieurs années, et qu’ils disposaient donc de “données limitées sur le risque de transmission au cours des premiers mois de thérapie antirétrovirale”. Ce travail a été mené sur 75 sites cliniques dans 14 pays européens entre septembre 2010 et juillet 2017.

AFP, 03/05

En Bref

Dominique Pon et Laura Létourneau, respectivement responsable et déléguée ministériels du numérique en santé, ont présenté, le 25 avril, en présence de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et du secrétaire d’Etat chargé du numérique, Cédric O, la feuille de route 2019-2022 permettant d’accélérer le virage numérique en santé de la France. Trois plates-formes sont proposées : un bouquet de services pour les professionnels de santé, l’espace numérique en santé pour les citoyens et le Health Data Hub pour l’exploitation des données de santé, a expliqué Dominique Pon.

Le Figaro, 03/05

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube